Qu’est-ce qui fait une bonne blogueuse ?

Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je me pose souvent cette question. Entre une rédaction de billet et la lecture des articles des copines, je me demande parfois ce qui fait la différence entre une blogueuse qui écrit vraiment bien, sur des sujets intéressants, mais qui ne fait pas beaucoup d’audience et les blogueuses qui parviennent à tirer leur épingle de leur chapeau et à attirer une foule de lecteurs.

Tout d’abord, j’ai la sensation que ce qui fait une bonne blogueuse, c’est le temps. Déjà, pour pouvoir avoir une certaine batterie de billets nous permettant d’avoir un meilleur (ou un « moins mauvais » ?) référencement. Et ensuite, pour se faire connaître. Car il ne faut pas rêver, même si ce serait génial que cela marche comme ça, un blog qui s’est créé la semaine dernière a peu de chances de péter tous les records de stats.

Il faut donc se faire connaître, d’une part, et attirer des lecteurs réguliers. Mais alors pour ça, je suppose qu’il doit y avoir une recette magique – qui m’échappe totalement – car je ne vois pas de quoi cela peut dépendre. De la qualité des articles ? Peut-être. En même temps, nous sommes très nombreuses sur la blogo à savoir bien écrire. Des sujets traités ? Sûrement. Car si l’on parle de la révolution de l’art contemporain dans la Russie du XVIIème siècle, on doit attirer pas mal de lecteurs intéressés par ce sujet en particulier et qui reviendront vraisemblablement si cela a été bien traité sur le blog.

Toutefois, et cela nous amène à notre troisième interrogation : si, comme dans ce cas précis, on parle de sujets très orientés et définis, on risque de ne pas attirer beaucoup de trafic. Alors, la solution serait-elle plutôt de ne discuter que de choses banales, de ne surtout pas sortir des sentiers battus et d’énoncer des évidences ? Non plus, car notre cher lecteur ne se retrouverait pas directement dans le blog qu’il lit et n’aurait pas nécessairement envie de revenir. Enfin, j’imagine, je ne fais ici qu’énoncer des hypothèses avec vous.

Donc, si je résume, pour être une bonne blogueuse, il faudrait avoir un blog depuis un certain nombre de mois (mais COMBIEN ? La question reste entière), soigner son écriture, écrire sur des sujets précis mais en même temps suffisamment larges pour intéresser une foule de lecteurs potentiels…Ouh là là, ça ne nous aide pas beaucoup, là.

Après avoir observé certains blogs qui tournent vraiment bien et qui attirent beaucoup beaucoup beaucoup (j’insiste sur ce mot !) de trafic, me faisant passer à côté pour une petite gamine de la blogo, j’ai l’impression que tout se construit au fil du temps. A force de patience, d’une extrême régularité dans la publication des articles (en essayant de publier toujours à la même fréquence) et dans la qualité des billets, il est apparemment possible de devenir une « blogueuse à succès ».

Maintenant, c’est comme pour le fameux gâteau au chocolat de mamie, personne n’a le droit d’avoir la recette…mais nous finirons par la trouver ! Je ne perds pas espoir. Et puis, je me dis qu’en réfléchissant à plusieurs têtes, on y arrivera mieux. Alors, les filles, selon vous, qu’est-ce qui fait une bonne blogueuse ?

97 comments

  1. Cœur de blogueuse says:

    Bonjour !

    Pour ma part, je pense que le plus important et de croire en ce que l’on écrit, et comme le dit Melody, avec son cœur. Je n’ai pas créer mon blog pour être une blogueuse à succès, simplement comme mon exutoire, mon défouloir … Je pense qu’il faut du temps et de l’investissement aussi.

    Mais toi, tu es déjà une blogueuse à succès, non ?

    Bonne journée et à tout bientôt j’espère !

  2. Anne-Laure says:

    Pour moi, une bonne bloggeuse, c’est une bloggeuse qui écrit avec ses tripes et/ou qui raconte son vécu, son point de vue perso, etc…

    J’avoue que j’ai tendance à fuir les blogs à succès qui foisonnent d’articles sponsorisés. Arrivé à stade, on ne sait plus ou commence l’avis réel de la bloggeuse et ou s’arrête la pub à intérêt purement lucratif…

    Maintenant je vais aller un peu me promener sur ton blog que je découvre à l’instant :)

  3. Le Chevalier Dauphinois says:

    * Une bonne blogueuse ?… Je ne me pose pas la question puisque je suis un mâle , un poilu et… un chevalier.
    * Un bon blog est…. heu… un blog qui a des articles réguliers (même 1 par semaine), correctement écrit en français et avec quelques images ou vidéo pour animer tous les mots.
    Un rédacteur (trice) qui participe aux commentaires de ses lecteurs, qui peut parfois faire un article en reprenant les sujet abordés dans ses commentaires.
    Un rédacteur (trice) qui « vibre » ses articles et qui donne l’enthousiasme semble plus intéressant.

    La passion, l’envie, le bonheur sont communicatifs.

    Mais dans l’immensité de la toile, il faut du temps pour se faire connaitre.

  4. Elisa says:

    Cou cou,
    J´aime ton blog. Et aujourd´hui, ton article et les commentaires de tes lectrices sont super intéressants.
    Que fait la « bonne blogueuse »? Qualité, patiente, gaieté!
    Bisous

  5. Anonymous says:

    Hello ! Eh bien si tu trouves la formule magique d’un blog à succès, préviens-moi ;-)
    Tu entends par « bonne blogueuse » une blogueuse populaire… mais n’oublions pas qu’on peut être populaire et écrire des articles médiocres (enfin bon c’est rare ok).

    Moi je dirais qu’une bonne blogueuse, c’est avant tout… une bonne blagueuse ! Eh oui : ne pas se prendre au sérieux, de l’humour et surtout une touche d’originalité qui fera qu’on se démarque des 10 000 blogs déjà existants dans la sphère féminine.

    Maintenant, ayant lancé mon blog récemment, ça me ferait plaisir d’être beaucoup lue mais ce n’est pas mon objectif car je risque d’être frustrée : c’est un élément peu contrôlable. Je publie quand j’ai envie, sur ce dont j’ai envie de parler. Je blogue avant tout pour mon plaisir et partager ce que j’aime !

    http://clarapaname.over-blog.com/

  6. dellelicious says:

    Franchement, c’est vague. Je suis des personnes totalement différentes qui traitent où de divers sujets, où de sujets uniques (et je pense aux manucures de Pshiiit et autres Louboutin59, pour ne citer qu’elles – parce que je les aime).

    En ce qui me concerne, rien à faire d’avoir un demi million de lecteur, je préfère en avoir 10 qui prennent la peine de VRAIMENT lire mes articles et que, si possible, ceux ci leur apportent quelque chose (par exemple mes critiques séries)…

    Être populaire sous le net, c’est quand même bien pour se faire mousser… (être populaire tout court, si on va par là).

  7. So busy ! says:

    @ Bunny Kokeshi : justement, j’allais t’écrire un mail à ce sujet : pour demain, c’est râpé ! Je viens de l’apprendre, ma présence est « nécessaire au bon fonctionnement du service ». Oui oui, bien sûr, faudra juste m’expliquer depuis quand je suis indispensable, mais bon… :( Alors je suis désolée ma Bunny, tu m’en veux pas trop ? Tu vas finir par en avoir marre de moi… :S

    @ LiLie : en même temps, je pense que tu as raison, on écrit avant tout pour soit et pour se faire plaisir. Alors si ça te convient comme ça, c’est l’essentiel, nan ?!

    @ Coeur de blogueuse : je suis tout à fait d’accord avec toi, je crois qu’on écrit pour soi et qu’il faut que ses billets viennent du coeur et de son esprit (et pas du dernier blog à la mode sur lequel on a fait un bête copié-collé).
    Pour ce qui est de mon statut de blogueuse à succès, je ne suis pas convaincue, en tout cas je ne me considère pas comme telle…après, tout dépend de la définition qu’on en fait, et c’est certain qu’aujourd’hui, avec ma Une HC, j’ai plus de succès que d’habitude ! :)

    @ Anne-Laure : c’est vrai qu’on a besoin de sentir le point de vue de la blogueuse, son opinion à elle, et pas la dernière pub de tel ou tel produit…s’il y a un ou deux articles sponsos sur le blog, ça ne me dérange pas mais seulement si ça correspond à la ligne éditoriale, et si ça n’arrive pas trop souvent !
    Pour le fait d’écrire avec ses tripes, je te rejoins à 100 % !

    @ Le Chevalier Dauphinois : c’est vrai que je n’ai pas été très sympa dans ce billet et mon titre, tout est écrit au féminin, alors hélas, ce n’était pas très ouvert pour les hommes ! Je te prie de bien vouloir m’en excuser et je te remercie de me commenter tout de même, car malgré tout, c’est agréable de connaître l’avis d’un mâle sur la question :)
    Ce que tu dis ici me parait plein de bon sens, pour la régularité, le côté soigné de la langue et les réponses aux comm’ de ses lecteurs, je suis tout à fait d’accord.
    Pour ce qui est de l’éventuelle reprise des comm’ pour en faire un article, ce n’est pas bête du tout, je n’y avais pas pensé, mais c’est vrai que ça permet de rendre le blog plus interactif. C’est vrai qu’il en faut, du temps, pour se faire connaître…car il y en a, des blogs, dis donc ! Je vais vite aller faire un tour sur le tien ;) Merci encore pour ton commentaire et à très vite !

    @ Elisa : coucou Elisa, je te remercie beaucoup pour tes compliments, c’est très gentil. Et je suis ravie que le billet et la discussion d’aujourd’hui t’intéresse, c’est vrai que je trouve ce débat passionnant moi aussi ! En espérant que cela nous donne quelques clés pour avancer dans notre activité de blogueuse…

    @ clarapaname : promis, si jamais je trouve la formule magique, je te la donne sans délai ! Mais y’en a t-il une, c’est la grande question !? Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le côté incontrôlable du trafic : finalement, une fois qu’on a fait tous nos efforts pour bien rédiger nos billets, on ne peut plus y faire grand chose. Après, ça plait ou ça ne plait pas ! Je pense que tu as tout à fait la bonne attitude, après tout, on crée un blog pour nous, pour nous faire plaisir et échanger !

  8. So busy ! says:

    @ dellelicious : oui, alors là, tu n’as pas tort : si l’on s’intéresse au seul statut « populaire », que ce soit sur la blogo ou dans la vraie vie, c’est vrai que c’est essentiellement pour se faire mousser.

    Après, il est vrai aussi que si l’on aime partager et échanger sur des grands sujets généraux, il est difficile de le faire si l’on est que très peu lu ou commenté. C’était le cas pour moi au début (et jusqu’à il y a peu en fait) et comme seulement 2 ou 3 personnes me commentaient, il ne pouvait pas y avoir de débat ou de discussion comme on peut par exemple le faire aujourd’hui sur ce billet.

    Donc, populaire pour être populaire, je suis comme toi, je ne vois pas l’intérêt et ce type de blogs ne m’attirent pas. Mais si cela permet de discuter, d’échanger, etc, pourquoi pas !

  9. val says:

    Et bien je crois que tu en fais partie! Regarde, je suis le 59ème commentaire! Qui a autant de commentaires sur chacun de ses billets? Une bonne blogueuse!
    Val, blogueuse en vacances!

  10. Aizen says:

    En réalité, tout dépend l’objectif que le blogueur se targue à atteindre. Dans la blogosphère, ici, par exemple nous sommes dans la catégorie « blog féminin », mais cette catégorie de blogs est une minorité de la blogosphère en elle-même.

    Ceux qui génèrent le plus de trafic sont par exemple, les blogs qui traitent de culture (comme Fubiz , de high tech (presse citron, le journal du geek, korben), d’actu (Owni), de droit (journal d’un avocat > maître Eolas), d’économie (le blog de Paul Jaurion)…

    En fait, dans la listes des blogs les plus influents en France, il faut constater qu’il y a plus de blogueurs actifs que de blogueuses. Les statistiques prouvent que les femmes sont bien moins nombreuses à bloguer.

    Ensuite,je remarque que la plupart des blogueurs actuellement influents, le sont parce qu’ils ont justement commencé leurs blogs à des périodes où la blogosphère n’était pas encore saturées. La plupart donc, des blogs les plus influents ont pour la plupart, plus de 4 ans d’existence.

    Pour finir, c’est bien d’être un bon blogueur, se faire connaître, encore faut-il pouvoir rester actifs, pour rester en haut du classement et au top des fréquentations. De nombreux blogs recensé en 2006 par technorati comme étant influent ne le sont plus pour certains, en 2011. Pourquoi? Parce qu’ils ne postent plus, et c’est alors que l’audience est en chute libre, voire nulle depuis.

    voir le classement ci dessous:
    http://www.fdmai.com/que-sont-devenus-les-100-blogueurs-francais-les-plus-influents/mes-mots

    Je pense qu’il n’y a pas de définition stéréotypée d’un « bon blogueur ». Un bon blogueur est celui qui poste fréquemment et qui se montre disponible dans les commentaires. La quantité par contre, ne fait pas la qualité du contenu. Souvent la quantité se fait au détriment de la qualité. Si on venait chercher la pertinence ou l’objectivité, je crois que les internautes ne se tourneraient pas vers des blogs, mais vers des sites spécialisés.

    Ensuite, un blog spécialisé « pointu » dans un domaine, cherche justement à gagner en crédibilité, donc à attirer un lectorat bien précis et élitiste, et n’a pas comme objectif d’être lu par la France entière.

    Je pense surtout qu’un bon blogueur est celui qui parvient à atteindre ses propres objectifs, à perdurer sur la toile sans perdre en inspiration, et a fidélisé son lectorat.

  11. Mentalo says:

    Une bonne blogueuse et une blogueuse à succès (trafic) ne vont pas forcément de pair… Il y a des blogs très populaires bien qu’ils soient remplis de vide.
    Le trafic est aussi fonction du temps que passe la blogueuse à soigner ses RP. Et il y en a d’autres qui n’ont absolument pas besoin de ça, et d’autres encore qui sont heureuses en petit comité… alors qu’elles fournissent un blog et une écriture d’excellente qualité!

  12. So busy ! says:

    @ Val : mdr, tu es flatteuse, je te remercie, mais je te rassure, je n’ai pas toujours autant de commentaires, loin de là, sinon je ne me poserais pas cette question ! :) Bonnes vacances, val, profite bien ;)

    @ Aizen : je te remercie tout d’abord d’avoir pris le temps de rédiger un commentaire aussi complet et détaillé, c’est extrêmement agréable à lire et cela fait bien avancer la discussion.

    Surtout que j’en apprends beaucoup grâce à toi, car quand je vois l’immensité de blogs féminins, je n’aurais jamais cru que les femmes étaient minoritaires sur la blogo !

    Effectivement, les blogs « influents » sont souvent des blogs assez vieux de plusieurs années, mais je n’avais pas pensé que cela pouvait venir du fait qu’ils avaient « faire leur trou » avant que la blogo ne soit saturée.

    C’est sûr que les places sont chères et qu’on peut être un blogueur influent à l’instant t, et redescendre aussi vite pour peu que l’on arrête de poster pendant 1 ou 2 mois.

    Ce que tu écris au sujet de l’objectivité des blogs est très vrai : je regrette souvent que certains blogs féminins expriment des opinions trop « lisses », peu « tranchées », et c’est sûrement justement parce que je n’y cherche pas un témoignage objectif sur tel ou tel sujet mais bien un parti pris.

    Finalement, c’est cela qui est intéressant. Et c’est vrai que nous ne sommes pas des blogs spécialisés, nous devrions donc pouvoir nous permettre d’exprimer sincèrement nos opinions sans craindre de s’attirer les foudres de qui que ce soit. D’ailleurs, je trouve que c’est là tout l’intérêt d’un blog.

    J’ai beaucoup aimé te lire, Aizen, et ce que tu écris ici est plein de bon sens (qui ne m’avait pourtant, en partie, pas effleuré l’esprit !). Donc je te remercie de m’avoir permis d’élargir ma façon de voir les choses, raisonner au niveau blogo plutôt qu’au niveau « blogo féminine », c’est vrai que n’est pas la même chose.

    Et merci pour le lien, je vais aller y jeter un coup d’oeil. Et à ton blog aussi, tiens ;)

  13. So busy ! says:

    @ Mentalo : c’est bien vrai tiens ! J’aime bien l’expression « blogs remplis de vide », c’est tout à fait l’impression que j’ai parfois…

    C’est vrai que tout cela est très subjectif. Après tout, du moment que la blogueuse y trouve son compte et est heureuse en rédigeant comme elle en a envie, tout va bien !

  14. So busy ! says:

    :) Merci ma belle Bunny, t’es gentille ! C’est dommage en plus, on aurait pu faire la fiesta comme des dingues pour fêter ton excellente nouvelle d’hier !! C’est à charge de revanche, hein, on va bien finir par se trouver une date ;)

  15. Hubert Michaux says:

    Hello,
    J’interviens rarement sur les blogs mais je dois clairement vous apporter une précision, l’équipe éditorial d’hellocoton est totalement indépendante. Sur hellocoton, il y a des emplacements pour la pub et c’est là que nous gagnons de l’argent pour faire tourner le site. Les sélections ne sont jamais liées à des partenariats financiers ou aux annonceurs.

    Si un jour, nous étions amenés à mettre en avant un article d’un annonceur, il y aurait une mention « Mise en avant sponsorisée » sur le coté. Mais cela n’est pas prévu pour le moment.

    hellocoton = indépendance éditoriale totale.

  16. Psycho says:

    J’ai l’impression que ça devient de moins en moins accessible à celles qui n’y connaissent rien… >>
    C’est une évidence et finalement tant mieux… la vie marche comme ça : pour être médecin il faut s’y connaître, pour faire un sport il faut le connaître, pour faire une recette il faut s’y connaître en cuisine, pour tenir un blog il faut s’y connaitre un minimum… Et ça me semble plutôt sain :-))

  17. So busy ! says:

    Bonjour Hubert,

    Je suis très flattée que le chef d’orchestre d’Hellocoton prenne le temps de venir apporter ces précisions ici.

    En effet, si l’équipe éditoriale d’Hellocoton est bien indépendante, cela me rassure, car c’est ce que je pensais depuis le début, jusqu’à ce que certaines blogueuses posent la question de savoir si ces articles mis en valeur dans les top HC ne l’étaient pas justement pour des raisons commerciales.

    Ainsi, lorsque des marques sont mises en avant, ce n’est pas forcément voulu ? Ou est-ce plutôt l’avis de la blogueuse sur la marque que vous souhaitez valoriser via les unes ?

    Je vous remercie encore en tout cas pour cette précision.

    Bonne journée à vous !

  18. ava says:

    Oh là, mais Hubert vient d’intervenir.
    Je le regrette et je le précise, je n’ai pas tout lu les commentaires, car je voudrais profiter du beau temps.
    Je voudrais dire quand même que les blogs qui ont le plus de trafic ne sont pas spécialement des blogs bien écrits : exemple les blogs de vidéos-buzz, de paris turfistes.
    Egalement, il existe un phénomène chez certains blogueurs qui consistent à venir dire : « bonjour, bonsoir, bonne journée »… sans lire l’article, uniquement pour contenter la blogueuse sur le volume des commentaires.
    Je remarque aussi par le biais d’Hellocoton que des blogueuses avec un blog de moins de 6 mois sont au top.
    M’étant penchée sur la question par curiosité, j’ai remarqué qu’elles ne postaient qu’un article par jour, mais passaient du temps à visiter les autres blogs, ce qui leur faisait un retour sur investissement, avec la visite en retour du blogueur. Ceci dit qu’à mon sens, ce n’est pas un gage de qualité.
    Récemment aussi, en allant chercher des news sur le forum d’entraide d’overblog, j’ai remarqué une blogueuse dont le blog était consacré uniquement au nail art dire qu’elle avait 3900 visites par jour, ce qui est assez énorme. Or, elle ne poste pas tous les jours, et ne présente que des flacons de vernis à ongles, et des dessins sur les ongles…
    Même si tout blogueur essaie de prétendre qu’il écrit pour soi, par plaisir… je crois que chacun recherche quand même une certaine reconnaissance, et y est sensible.
    en tout cas, j’aime quand mon blog est lu, et que mes stats augmentent.
    bonne journée

  19. So busy ! says:

    @ Pyscho : je ne sais pas si c’est tant mieux…car bloguer, ce n’est pas un métier justement ! C’est un loisir, une façon de s’exprimer, si maintenant il faut maîtriser tous les ressorts du marketing, de la communication et des RP pour pouvoir se faire une place sur la blogo, je trouve ça triste ! Car personnellement, ce que je recherche sur les blogs, c’est la possibilité d’échanger, de discuter, de découvrir d’autres points de vue.

    Si tout devient le règne du politiquement correct, de la mise en avant des marques, et des partenariats commerciaux, la lecture des blogs perdra tout son intérêt à mes yeux !

    Donc ça semble sain, oui…mais vraiment dans une certaine mesure !

  20. So busy ! says:

    Comme tu dis, Hubert vient d’intervenir, mais pour apporter une précision importante :)

    Il est certain que les blogs qui génèrent du trafic sont parfois sans intérêt aucun. Je suis d’accord aussi lorsque tu dis que tout blogueur, même s’il écrit avant tout pour lui, est à la recherche d’un minimum de notoriété, de lecteurs, de réactions à ses billets…car selon moi, c’est là tout l’intérêt d’un blog ! Son côté interactif. Sinon, autant changer tout de suite de support et écrire tous les jours…dans son journal intime papier.

    Et je comprends que tu aimes lorsque tes stats sont au beau fixe, quelle blogueuse ferait la tête parce qu’elle a de bonnes stats !? Maintenant, il faut pouvoir faire un bon compromis entre la recherche de trafic à tout prix et le travail qui permet de produire des articles intéressants.

  21. Hubert - Hellocoton.fr says:

    @SoBusy exactement, si un article parle d’une marque mais qu’il est interessant (et populaire), il sera sélectionné. Quand je dis « parle d’une marque » cela peut être en positif comme en négatif. Nous n’avons pas créé hellocoton pour tomber dans les travers de la presse féminine ;)

  22. So busy ! says:

    ^^ je suis bien ravie de lire ça, car c’est justement pour cette raison que j’ai délaissé la presse féminine au profit de la blogo…

    Merci en tout cas ! Je vais pouvoir continuer à vivre mon addiction à Hellocoton sans scrupules. :)

  23. Elosyia says:

    Coucou !
    Tu as lancé un sujet vaste et complexe, bravo :-). Perso, je ne me positionne pas en tant que bonne blogueuse, mais plutôt en tant que blogueuse qui a trouvé sa bonne recette pour son blog. Dans le sens où j’écris vraiment au feeling et selon mon humeur et que mes lecteurs liront des choses en adéquation avec la personne que je suis à un moment T. Il va se passer des semaines où je ferais uniquement des articles persos et d’autres où je parlerais de sujets plus sérieux ou de people. Pour moi, du moment que mon blog est une bonne extension de moi-même c’est l’essentiel. J’aimerais bien sûr être lue davantage mais je me dis que cela prend du temps et puis à mon petit niveau de blog, je me sens déjà honorée de partager et d’être lue par des personnes inconnues. Et puis l’audience d’un blog se module selon tellement de paramètres (thématique, fréquence de publications, personnalité de l’auteur etc.) que je pense qu’il n’y a pas de recettes miracles. Aujourd’hui j’ai fait un article sur les ex petits copains et leur muflerie et je me suis retrouvée en une d’hellocoton avec pas mal de visites. Je pense que le sujet plaît parce qu’il fait résonance chez beaucoup d’entre nous. Pourtant, j’ai l’impression d’avoir déjà écrit sur des sujets du même genre et cela n’a pas attiré autant de visites. Je l’accepte et je me dis que c’est comme ça et que de toute façon rien n’est figé. Toutefois, je me dis que si déjà j’écris en phase avec mes humeurs et mes envies alors oui ma recette à moi pour mon blog est bonne. Et cette recette qui peut se révéler payante pour moi ne le sera pas pour une autre. Voilà aussi la complexité de la chose. En résumé, je suis contente de moi en tant que blogueuse quand je reste aussi fidèle à moi-même et à mes convictions sur mon blog de la même façon que je peux le faire dans ma vie de tous les jours.
    Bisous et merci pour le sujet !

  24. Charlie LD says:

    Sais pas trop non plus ce qui fait d’une blogueuse une bonne blogueuse, suis nouvelle sur la blogosphère et ai pas encore beaucoup de lecteurs réguliers…

    Une bonne dose d’humour et d’auto dérision est peut être la clef, quel que soit le sujet ?!

  25. So busy ! says:

    @ Elosiya : un sujet vaste et complexe, oui, je crois qu’on peut dire ça ! :) Surtout quand je vois le nombre d’opinions différentes sur la question.
    Je trouve aussi que le plus important, c’est que tu te sentes bien dans tes baskets vis à vis de ton blog et que tu fasses comme tu le sens.
    Je suis d’accord avec le fait qu’il n’y a pas de recette miracle, surtout quand on voit le nombre de paramètres qui entrent en jeu.
    Tu conclues super bien ton commentaire, être fidèle à soi-même, c’est la clé, tant dans la vie que sur la blogo. Merci à toi d’avoir réagi, j’ai beaucoup aimé lire ton commentaire ! Bonne journée, ma belle, et bisous !

    @ Charlie LD : c’est sûr qu’une bonne dose d’humour, je crois que ça ne peut pas faire de mal ! :)

  26. Jobzine says:

    je ne suis pas une fille mais j’ai lu avec attention l’article car je me pose les mêmes questions. Toute la partie « technique » est importante, car on utilise des outils informatiques…
    bonne continuation!

  27. miss Julie says:

    Je ne vais parler que des blogs « humeurs » ou « blablas » car les blogs « beauté », « mode » ont un fonctionnement qui me semblent différent. ( La qualité d’écriture est sans doute moins importante que la critique des produits proposés.)

    Donc, pour attirer plus de 4000 visiteurs par jour, comme c’est le cas de rares blogueuses à succès, il n’y a pas de miracle:
    Avoir une plume hors pair, (savoir jouer avec les mots, l’humour l’émotion, etc…). Etre repérée (à juste valeur) pour ces qualités qui entraineront une forme de médiatisation. ( Article presse/ magazines/passage télé/ Buzz sur le net).

    Ensuite, tout s’enchaîne…Ceci dit, attention, ne pas trop choper le melon et continuer à embarquer son lectorat en restant simple et accessible.:-)

    Sur certains blogs, le nombre de commentaires n’est pas du tout représentatif, car juste un échange de bon procédé, mode « j’ai 12 ans et demi »: « Tu m’as laissé un com…alors je viens t’en laisser un », bien souvent sans même avoir pris le temps de lire la note. Le jour où la blogueuse arrête de commenter 72 blogs dans la journée…ses stats s’écroulent!! ;-)

  28. So busy ! says:

    @ Jobzine : merci beaucoup d’avoir réagi même si vous n’êtes pas une fille, désolée de n’avoir adressé ce billet qu’aux blogueuses, tous les blogueurs peuvent bien évidemment avoir un avis sur la question (!).
    C’est vrai que toute la partie technique et design du blog est essentielle, du moins pendant les premières secondes pendant lesquelles le lecteur découvre le blog. Ensuite, il faut je pense avoir un contenu intéressant…

    @ miss Julie : ça a l’air simple, quand tu le dis comme ça ! J’aimerais bien, moi, que « tout s’enchaîne » (même si je n’ai pas bien compris jusqu’où l’on peut aller comme ça ?!).

    Pour ce qui est du nombre de commentaires, je partage totalement ton point de vue ! Le mode « échange de bons procédés, je ne te commente que si tu me commentes », ça m’ennuie, moi je ne commente jamais dans l’espoir d’avoir un retour, sinon ça dénature totalement la chose. Et puis, surtout, je ne vois pas l’intérêt : une blogueuse qui n’a pas lu mon billet et passe complètement à côté du sens car elle n’a lu que le titre (qui est, chez moi, très souvent à prendre au 2nd degré), ça m’agace plus qu’autre chose !

  29. potzina says:

    Coucou So Busy ! Ton article est très intéressant et il a titillé pas mal le cerveau des membres de la blogo aujourd’hui. Je n’ai pas lu tous les comm’ parce que je suis déjà à la bourre ;)
    Je sais que je vais passer pour une dingue mais j’espère qu’il n’y a pas de recettes miracle parce que sinon tous les blogs vont se ressembler ce qui est déjà un peu le cas (à quelques exceptions près).
    Je préfère aller sur des blogs où l’administrateur(trice) est chaleureux plutôt que d’aller sur un blog aussi froid que la banquise. Pour moi, une bonne blogueuse est une personne qui écrit des articles avec son cœur, dans le but de divertir et/ou informer, sans autre prétention que le partage et la communication. J’aime quand la personne que je lis prend le risque de me donner son avis. C’est un risque parce qu’elle va avoir des réponses par toujours charmantes en retour. Je n’aime pas ceux qui écrivent des articles qui ressemblent à des notices de médocs ou qui restent neutres en permanence. La neutralité, c’est pour les journalistes. Je préfère lire un avis contraire au mien plutôt que pas d’avis du tout.
    Après, concernant le trafic d’un blog, tout est relatif. Si tu fais ton chiffre avec les copines, les membres de ta famille ou les collègues de boulot, ça n’est pas la même chose que si tu es anonyme au milieu du désert blogosphérique.
    Très sincèrement, je préfère avoir mon petit blog confidentiel et avoir de vrais échanges avec mes quelques visiteurs plutôt que d’être une star du web qui ne communique avec personne. J’ai par habitude de ne plus laisser de comm sur les blogs où on ne me répond jamais, j’ai l’impression de parler à un mur.
    J’ai fini mon parchemin ;)
    Bonne soirée ma douce et merci d’avoir fait travailler un peu mes méninges !
    Bisous.

  30. So busy ! says:

    C’est sûr que pour titiller, là je crois que j’ai titillé ! ^^

    Je suis d’accord avec toi et j’en suis venue à la même conclusion il y a quelques minutes sur ma page HC : heureusement qu’il n’y a pas une recette mais DES recettes, qui dépendent de beaucoup de paramètres différents.

    Et je te rejoins sur la neutralité : je déteste ça, ou plutôt j’en ai assez des blogs aussi lisses. Ce que j’apprécie avant tout dans un blog, c’est lorsque la blogueuse a un certain franc parler et ose dire les choses (même si elle a un avis totalement contraire au mien).

    Et pareil pour les comm’ laissés sur des blogs où les blogueuses ne prennent même pas la peine de te répondre, j’ai laissé tomber, j’en avais assez qu’on me prenne pour une nouille (!)

    J’ai ADORE lire ton parchemin, merci d’avoir pris la peine d’écrire un aussi long commentaire ! :) Et passe une excellente soirée toi aussi, ma belle Potzina ! Je t’envoie tout plein de bisous ;)

  31. Odile Sacoche says:

    Qu’est ce qui ferais une bonne blogueuse ?
    Pour moi ce n’est pas le temps, ni l’argent, ni le traffic, ni les commentaires.
    C’est le coeur à l’ouvrage.
    Et quand il y a du coeur, il y a tout !

    … ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on dit que le coeur à ses raisons que la raison ignore :)

  32. Lillyrose says:

    Je ne sais pas ce que c’est une bonne blogueuse, je sais que j’écris le blog que j’aurais aime lire en français. Au début j’espérais avoir 50 visites par jour, au bout de 4 mois de travail ( car je confirme que c’est du travail et qu’il faut du temps), j’attends un peu plus. Parfois et je ne sais pas pourquoi les stats s’envolent…alors je ne sais pas encore ce que c’est qu’une bonne blogueuse mais au moins j’essaie de faire les choses du mieux que je peux.

  33. So busy ! says:

    Je pense que c’est vraiment ce qui compte au final : que tu fasses du mieux que tu peux, au rythme auquel tu veux, et sur des sujets qui te plaisent. Après tout, selon moi, on écrit d’abord un article pour soi !

  34. Lili says:

    Tu sembles parler de « blogueuse reconnue » surtout ! Je pense que les premières à avoir lancé des blogs ont acquis une certaine notoriété. Avoir du temps semble beaucoup aider car il faut pouvoir écrire beaucoup chaque jour… Certaines sont très soutenues par des marques et cela semble jouer aussi pas mal…
    Pas évident de connaître la recette !! :-)

  35. meeemyselfandiii says:

    Donc si je me fie à ta définition de la « bonne blogueuse », la réponse à ta question est simple :
    le temps qu’elle passe pour écrire son blog mais surtout celui qu’elle passe à le faire connaître et les techniques basiques pour augmenter son référencement.

    Personnellement la plupart de ces nanas-là me tapent particulièrement sur le système.

    Pour moi une « bonne blogueuse » est quelqu’un qui sait écrire, qui sait créer un univers qui lui correspond et qui sait fidéliser un lectorat, même petit, mais qui revient chez elle pas parce qu’elle est « la bloggueuse qu’il faut connaître » ou parce qu’elle propose tout le temps des trucs plus ou moins intéressants à gagner, mais parce qu’il aime la lire, elle.

  36. So busy ! says:

    @ Lili : il est certain que les premières à avoir lancé leur blog ont peut être pu faire leur trou plus facilement, comme le disait Aizen plus haut. Avoir du temps, c’est bien vrai aussi, car gérer un blog, c’est fou ce que ça peut mobiliser comme ressources temps ! :) Pour le reste, ça reste un mystère…sûrement, comme on a finit par conclure dans les commentaires au-dessus, faire de son mieux, écrire avec le coeur un blog qui nous ressemble…

    @ meeemyselfandiii : le but de ce billet n’était pas de faire l’éloge des blogueuses qui font de la communication pour leur blog à tout va, mais bien plutôt de poser la question et de réfléchir ensemble à sa propre définition d’une bonne blogueuse.

    Comme tu as pu le voir dans les nombreux commentaires précédents, il existe quasiment autant de définitions que de blogueuses, pour la simple et bonne raison que cette question est complexe, totalement subjective et que tout le monde n’a pas les mêmes envies vis-à-vis de son blog.

    Je n’ai jamais dit qu’une bonne blogueuse selon était passait sa vie à faire du référencement et de la comm’, bien au contraire (voir réponses aux commentaires plus haut).

    Ces blogueuses-là aussi me « tapent sur le système », comme tu dis, et je trouve que ça dénature totalement la blogo.

    Selon moi, et je vois qu’on se rejoint au moins là-dessus (!), une bonne blogueuse sait écrire, travaille et tente de produire des écrits soignés, intéressants, et qui a un style bien à elle. Je trouve aussi qu’une bonne blogueuse est une blogueuse qui a un certain franc-parler et qui n’a pas peur de lancer des sujets un peu polémiques, même si elle doit faire des « vagues » sur la blogo (les blogs lisses et sans personnalité, ça m’ennuie).

  37. Aizen says:

    Merci pour ton gros pavé: wow, avec toi, on a de quoi lire…^^ (je réponds à ta réponse sur HC, ici, ce sera plus pratique et polluerait moins ta page HC)

    J’espère que tu n’as pas mal pris mes remarques, je ne voulais pas m’appesantir spécifiquement: je n’étais pas du tout vexée, ni blessée et je tenais donc à te le faire savoir. ^^
    Je ne me sentais pas personnellement concernée par les billets cours (moi aussi je fais des pavés). Par contre, je lis certains blogs aux contenus cours, et il m’a semblé devoir les défendre sur le coup. Mais je comprends mieux ton point de vu.

    En fait, mes remarques n’étaient pas forcément toutes en relation avec tes propos à toi, mais prenaient aussi en compte, des réflexions qui me sont venues en lisant les autres commentaires, notamment sur le fait que la « blogosphère soit devenue une jungle », qu’il y ai parfois des histoires puériles, ou une ambiance pas toujours saine, comme il avait été soulevé dans les com HC… mais la blogo féminine est très égo-centrée, ne trouves-tu pas?

    Comme je te le disais, je lis beaucoup de blog techno/ web 2.0/ dev / actu/ société etc. Et donc parfois j’ai l’impression que les « blogueuses » pensent qu’elles sont en majorité sur la blogo…alors que comme je l’ai dis plus haut, c’est une minorité.

    car en fait je trouve que la blogosphère féminine française a aussi ses travers…et là où ça devient intéressant, c’est que tout cela est en réalité sociologique, propre à une « tribu », une communauté bien spécifique »> le crêpage de chignon c’est typiquement féminin…lol. Alors comment « réussir » personnellement en tant que blogueuse au delà de tout cela,dans ce microcosme qui ne semble pas toujours évident à dompter? C’est aussi une part de ma réflexion.

  38. Aizen says:

    suite)))

    Parlons un peu de micro blogging: parfois lorsque je suis sur twitter, j’hallucine sur ce que je vois passer. J’observe de loin mais je n’en pense pas moins…seulement, moins on se mêle des crêpages, mieux on se porte!

    Ma réflexion se portait donc sur un point par exemple: puisque toi tu parlais de devenir une « bonne blogueuse ». A ce jour, une « bonne blogueuse » qui donne une bonne image d’elle sur son blog, peut détruire sa réputation en 150 caractères sur twitter. Donc être une « bonne blogueuse » seulement sur son blog suffit-il pour réussir à l’heure actuelle? C’est l’ère du « tout est sauvegardé », « les citations restent gravées dans les méandres des indexations google », « tu fais comme si tu parlais à 3 potes mais en réalité tu es lue par 300 personnes »…

    Très honnêtement parfois, je suis stupéfaite du manque de pudeur (ou de conscience) de certaines personnes qui vont déballer les choses les plus dérangeantes, un peu trop intimes ou des pensées médisantes envers d’autres blogueurs, qui gagneraient à rester muettes.(tu te doutes, je ne donnerai pas de noms)

    Je crois qu’aujourd’hui, que pour être une bonne blogueuse, il faut aussi savoir gérer ce qu’on appelle sa « e-reputation », c’est à dire, sa réputation sur la toile…et une question se pose:

    Jusqu’où pouvons-nous nous dévoiler et à partir de quel moment pouvons nous penser que cela peut potentiellement nous nuire?

    Je trouvais évidemment ton sujet très intéressant, et donc cela m’a fait cogiter même après coup.

    Tout cela est une réflexion sur la continuité de ce sujet, sur la blogosphère française, et sur les tenants et aboutissants mais aussi sur les dommages collatéraux pas forcément bien anticipé par les blogueurs.

    Après, pour les commentaires, moi même je répond à tous, donc nos comportements ne sont pas si différents. C’est juste que je connais des blogueurs qui ont fermés leurs commentaires, et ce n’est pas pour autant qu’ils ne respectent pas leurs lecteurs.

    Je pense notamment que si tu gagnes en notoriété, parfois cela peut devenir pesant. Surtout si tu reçois des tonnes de mails, des centaines de coms, des gens qui se plaignent de ci ou de ça, que « tu n’es pas assez ci, trop comme ça, que tu es trop invitée à certaines soirées, et que tu te la joue », et on te dis que « tu es narcissique… »(tu vois le genre…)

    Si tu t’obligeais à répondre à tout ça, je crois que certains blogueurs influents se tireraient une balle: impossible de répondre à tous et surtout pas envie…par principe, je pense qu’un hobby ne doit pas devenir une corvée, donc tu n’es obligé à rien. Si tu n’en a pas envie tu ne le fais pas, que ça plaise ou non.Personnellement, je pense que je n’ai pas à me justifier de ce que je fais sur mon blog à qui que ce soit.
    Et si certains ne sont pas content, ce n’est pas la fin du monde. Si je ne poste pas, tant pis, les gens vraiment concernés attendrons, et c’est ça, le plus important je crois. Se justifier, c’est déjà avouer que l’on se sent coupable de quelque chose. Après évidemment,rien n’empêche d’avoir une pensée ou des attentions vis à vis de son lectorat. C’est c’est humain de se lier d’amitié ou d’affection.

  39. Aizen says:

    suite et fin )))

    Autrement, en parcourant divers blogs sur la toile, j’ai aussi souvent vu des réactions de lecteurs totalement abusés. Certains se croient tout permis, et postent des méchancetés gratuites par pure jalousie à celles qui réussissent un peu trop…

    En France, je crois simplement qu’il y a une part non assumée de la réussite…alors que l’envie et l’ambition sont là. N’est ce pas paradoxal? J’observe régulièrement des personnes qui se justifient en permanence et qui ne semblent pas très bien assumer (monétisation par exemple, billet sponso, pub, partenariat, régie etc).

    Je préfère 1000 fois l’attitude des blogueuses UK ou US, pas de chichis, tout est carré et assumé.L’ambiance est claire, personne n’est là pour se plaindre ou pour critiquer.

    bref… Et là, je ne parle plus de toi ni de ton billet, je suis partie loin dans mes pensées…je sais…^^

    Donc tout cela était une analyse générale sur la blogo…

    je me suis simplement dit aussi, que beaucoup ont envie de se faire connaître, mais n’ont pas imaginé un seul instant qu’en devenant « connue », cela pouvait être le début d’un autre calvaire…(opportunisme, sollicitation, harcèlement, fans hardcore…) > Je parle notamment de certaines dérives de fans qui harcèlent un blogueur dans mon dernier billet (Hello Kitty Hell)

    Après, pour finir tu sembles ne pas apprécier les gens qui font du référencement. ^^
    Mais il y en a pour qui c’est le métier et tester des outils sur son propre blog avant de les utiliser pour des clients est monnaie courante. Je ne trouve pas que cela dénature la blogo: internet c’est un lieu où justement la technique est de rigueur, puisque tous les jours de nouvelles choses sont crées et c’est ça qui est intéressant.

    Donc je n’ai absolument rien contre les blogueurs qui savent user de leurs savoir faire / techniques pour optimiser leurs blogs à fond. Ils seraient idiots de ne pas utiliser leurs connaissances pour booster les performances de leur blog. Le dev, c’est une passion aussi! Il y a des gens qui codent par passion et dont c’est le métier. On ne peut pas tout savoir faire. Certains savent developper et bloguer. Mais tout le monde peut apprendre s’il en a envie. C’est tout à leur honneur s’ils y parviennent. Et je pense que tu es loin de te douter ce dont sont capables de faire certains blogueurs web dev, bien loin de la blogo féminine: certains n’en sont pas à rivaliser avec des blogueurs (ils s’en fichent éperduement) mais avec la technologie de google. Je suis assez admirative des génies du web. Leurs réussites nous permet de faire évoluer internet. ^^
    Et la blogo sera dénaturée autant de fois qu’il le faudra: rien n’est permanent dans la vie. Il faut savoir s’adapter. Et on peut aussi faire tout ça avec éthique. C’est ça qui est absolument passionnant… ( ^ _ ^ )

    Voilà miss Sobusy. ^^

    Ton billet était très participatif, j’ai aimé. C’est d’ailleurs très souvent le cas chez toi. C’est accueillant et chaleureux.

    J’espère ne pas avoir été longue au point de te faire ronfler. Moi je tombe de sommeil.
    Sur ce, bonne nuit! ^^

  40. So busy ! says:

    Je t’avais écrit une loooongue réponse et au moment de valider mon commentaire, tout s’est effacé. Donc je recommence, mais je vais essayer de faire un peu plus court cette fois.

    C’est à mon tour de te remercier d’avoir pris le temps de me répondre de manière aussi détaillée. Je suis ravie que nous puissions discuter et échanger sur ce sujet que je trouve intéressant.

    Je n’ai pas mal pris tes remarques, simplement, je craignais de mal me faire comprendre. Il n’est pas toujours simple d’exprimer tout ce que l’on pense en une ou deux phrases, qui laisse souvent entendre beaucoup de choses (je pense notamment à la phrase que tu as copiée-collée sur ma page HC et qui t’a entre autres fait réagir).

    Je suis encore une « jeune » blogueuse puisque ma présence ici ne se compte pas en années mais en mois, c’est pourquoi j’ai sûrement encore un regard naïf et émerveillé devant les possibilités qu’offre la blogosphère féminine. Ne m’intéressant pour le moment qu’à des blogs féminins, tu m’as appris dans ton commentaire précédent que les blogueuses ne représentent qu’une minorité dans le monde des blogs.

    Or, vu les commentaires et les billets que j’avais pu lire sur les relations difficiles et conflictuelles entre blogueuses, je suis d’accord avec toi pour dire que la blogo féminine est pas mal centrée sur elle-même. Tu parles de « tribu » et de « réalité sociologique », et je te rejoins tout à fait sur ce point : le « crêpage de chignon », c’est bien féminin, on ne peut pas le nier.

    Mais, tout comme dans la vraie vie, je trouve ça extrêmement dommage. Les filles ne sont mêmes pas concurrentes, ne se connaissent pas dans l’absolu et pourraient tout à fait se contenter d’ignorer celles qui ne leur plait pas plutôt que d’y aller en frontal et de s’attaquer mutuellement.

    Pour réussir personnellement en tant que blogueuse dans une telle atmosphère, je crois que la seule solution est de tracer sa route, suivre son propre chemin selon les règles et valeurs que l’on s’est fixées et avancer. Car si l’on commence à regarder tout ça de plus près et à y réagir, je pense qu’on n’a pas fini. Maintenant, ça doit être plus facile à dire qu’à faire, je veux bien le croire.

    Tu parles aussi de ce manque de pudeur et du fait qu’on peut détruire sa réputation en quelques caractères sur twitter. C’est peut-être aussi parce que les gens se permettent de dire n’importe quoi sur n’importe qui. Sauf que c’est comme dans la vraie vie, si tu attaques quelqu’un, il faut t’attendre à avoir un retour de bâton assez violent car ce que l’on dit ou écrit a des conséquences. Et ce n’est pas parce qu’on est sur le net que c’est différent de ce que l’on vit dans la vraie vie, au contraire, car comme tu le dis très bien, les écrits restent et sont vite entérinés

    Encore une fois, je n’ai jamais vu ce genre de comportement, mais j’ai du mal à le comprendre. Je pense que ce que les autres pensent de nous nous échappent très vite et qu’on n’y peut pas grand-chose. Donc hélas, quand tu dis que pour être une bonne blogueuse, il faut savoir gérer sa réputation sur le net, je suis d’accord d’un point de vue théorique, mais je ne pense pas que cela soit réalisable dans les faits.

  41. So busy ! says:

    De plus, à partir du moment où tu produis quelque chose de personnel sur ton blog, quelle qu’en soit la forme (billet, photo, poème, chanson, etc), selon moi, tu t’exposes, et tu t’ouvres donc à des réactions pas toujours agréables. D’une part, parce qu’on ne peut pas plaire à tout le monde (et qu’il y a des personnes jalouses et méchantes, aussi) et d’autre part, parce que si les critiques que l’on te fait porte sur une chose dans laquelle tu as mis du cœur à l’ouvrir, cela peut potentiellement te toucher voire te blesser. Donc je crois qu’hélas, à partir du moment où nous nous dévoilons de quelque manière que ce soit, d’autres blogueurs peuvent potentiellement nous nuire.

    Pour ce qui est des blogueurs qui ne répondent pas à leurs commentaires ou qui les ont fermés, cela ne me dérange pas et ils font bien ce qu’ils veulent. Je peux bien sûr comprendre que lorsqu’on reçoit 2 à 300 commentaires par jour sur ses billets, on ne peut matériellement pas répondre à tout. Par ailleurs, je veux bien croire que lorsqu’on devient populaire, on doit s’attirer les foudres des gens jaloux et / ou méchants. Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi l’on devrait se pourrir la vie pour 2 critiques alors que l’on reçoit 98 compliments.

    Mon opinion à l’égard de ce type de blog n’est donc pas définitive du tout, et correspondait simplement à l’expression de mon état d’esprit du moment : j’ai tendance depuis quelques semaines à être plus attirée par des petits blogs ouverts à la discussion et sur lesquels je peux échanger (comme nous le faisons maintenant) de manière construite et intéressante. Cela ne veut pas dire que je juge les blogs qui font autrement ou qui font des choix différents par rapport à leurs commentaires. Ca veut juste dire que pour l’instant, ce n’est pas le type de blogs qui m’attirent naturellement. Toutefois, je sais pertinemment que cela peut changer à tout moment.

    Chaque blogueur fait en effet ce qu’il veut, car comme je l’ai déjà dit, son blog, c’est son espace, son jardin secret, ses règles, etc. Ainsi, un blogueur n’a d’autorisation à demander à personne pour gérer les choses comme il l’entend.

    Pour ce qui est de la réaction des lecteurs qui est déplacée, méchante voire l’expression d’une jalousie profonde, je trouve ça extrêmement dommage. D’une part parce que, justement, chacun fait comme il veut et qu’on ne devrait avoir à se tirer dans les pattes sans arrêt. D’autres part, parce que je rejoins TOTALEMENT sur ce que tu dis au sujet de la part non assumée de la réussite en France (je le vis d’un point de vue personnel et j’en parlais justement lors d’une discussion animée hier).

    Un blogueur ne devrait jamais se sentir obligé de se justifier. Ce qu’il fait, c’est parce qu’il en a eu envie à un moment donné, et il ne devrait pas se répandre en excuses ou s’empêcher de faire certaines choses (ou même se forcer à en faire d’autres, comme dans le cas de la réponse aux commentaires) simplement parce qu’il a peur de s’attirer les foudres des hordes de jaloux.

    J’ai lu en effet ton article Hello Kitty Hell il y a quelques jours, et je suis d’accord pour dire que certains veulent un peu plus de notoriété, mais pas toutes les dérives qui l’accompagnent.

    Pour ce qui est, enfin, du référencement : ma réponse était tranchée et précise car je tentais de répondre à memyselfandiii qui semblait avoir compris que pour moi, une bonne blogueuse était une fille qui passait toute sa journée à faire de la comm’, du référencement, trainer sur les réseaux sociaux, tout cela au détriment de ce qu’elle produisait sur son blog et que cela n’avait d’ailleurs finalement pas d’intérêt.

  42. So busy ! says:

    J’ai essayé de clarifier cela car son interprétation de mon opinion était erronée, toutefois je vois que du coup, j’ai peut-être été un peu trop tranchante en tentant de lui expliquant ce que je ne pensais pas.

    Encore une fois, les blogueurs font bien ce qu’ils veulent. Si certains savent faire du référencement, encoder, programmer, faire de jolis sites pour leurs blogs, je ne vais certainement pas leur jeter la pierre, sachant que je m’intéresse moi-même de près à la programmation par exemple.

    Ce qui, selon moi, dénature la blogo n’est pas que ces personnes qualifiées utilisent leurs compétences pour faire des blogs sympas et bien référencés, mais plutôt que certains créent un blog « vitrine », vide, dans lequel il n’y a pas ou peu de contenu, que celui-ci n’est pas travaillé, n’apporte aucune valeur ajoutée, ne présente que des éléments à la limite du copié-collé et ne donne aucune dimension personnelle. En ce qui me concerne, si je n’arrive pas à sentir la « touche personnelle » du blogueur et sa présence, j’ai du mal à adhérer au blog. Et c’est cela qui, selon moi, dénature la blogo car, d’après ma propre définition (qui n’engage que moi), la blogo, c’est avant tout un lieu d’expression libre où chacun peut dire ce qu’il veut de la manière dont il le souhaite.

    Me voilà à la fin de ce commentaire, je pense (j’espère !) avoir répondu à la majorité des points que tu avais soulevés ici. Cet échange a été particulièrement intéressant et m’a permis de réfléchir à ce vaste sujet. Je pense d’ailleurs que ma réflexion n’est pas prête de s’arrêter.

    Je suis ravie si tu as aimé participer à cette « discussion » toi aussi et je te remercie pour tes compliments. J’aime échanger, même si nous avons tous des points de vue différents, car même si nous avons parfois assez de mal à nous faire comprendre, je suis convaincue que l’échange et le débat fait toujours progresser.

    Je te souhaite de passer une bonne journée, Aizen, et pour info, non, tu ne m’as pas faite ronfler, mais plutôt bien cogiter !

    A très bientôt et merci à toi, bises

  43. Jenny says:

    Je crois qu il n y a pas de recette unique pour être une bonne blogueuse. Par contre on peut faire une liste à rallonge de « dont do it » ! Comme par exemple ne pas ignorer/arnaquer ses acheteuses de vide dressing . C est ce que j ai vu sur la page FB de rock’n’girly. Les nanan paient mais ne reçoivent rien!!!

  44. So busy ! says:

    Oh là là, mais c’est horrible, ça ! Et puis surtout, ça ne se fait absolument pas ! Effectivement, on pourrait bien créer une liste à ne pas faire si tu es une bonne blogueuse…pff, c’est dommage de voir des nanas comme ça, ça gâche tout le truc. Et après t’être faite arnaquée comme ça, tu dois être vaccinée à vie contre les vide-dressings !

Laisser un commentaire