Mais comment ça, « aujourd’hui, c’est la rentrée » ?

Lorsqu’on n’a pas (encore) d’enfants mais qu’on est déjà trop vieille pour être étudiante, je me rends compte que l’on vit sur une sorte de petit nuage intemporel.

Notre espace temps n’est plus rythmé par le début des vacances scolaires puis par la rentrée, mais plutôt par nos échéances à nous : celles du boulot comme la présentation du dossier Pichart, des évènements familiaux tels que la fête des mères ou l’anniversaire du padre, ou encore des fêtes que tout le monde célèbre, j’ai nommé noël ou le 14 juillet.

Ainsi, j’ai découvert presque avec surprise hier soir que tous les parisiens étaient rentrés de vacances. Moi qui suis retournée au boulot au mois d’août, j’ai eu la bonne surprise de profiter d’un Paris qui respire, dont les rues ne sont pas surchargées de passants désagréables et d’un métro raisonnablement rempli de passagers.

Et franchement, j’y avais presque pris goût. Ce n’est qu’hier soir, donc, que ma déception et mon étonnement étaient presque à leur comble. Car sur mon petit nuage hors du temps, j’ai du me résoudre à accepter que ça y est, aujourd’hui c’est la rentrée, et pour tout le monde.

Rien que de penser au nombre de petits écoliers qui vont rejoindre les bancs de l’école avec leur petit cartable sur le dos, ça m’attriste. A la fois pour eux, puisque je pense qu’ils auraient préférés rester en vacances. Et puis, pour moi aussi, car je ne m’étais même pas rendue compte que le cycle d’une année s’était déjà écoulé.

Il y a un an jour pour jour, je faisais ma première rentrée de septembre en tant que parisienne (j’avais emménagé deux semaines auparavant). Et maintenant, on efface tout et on recommence. Je ressens un sentiment mitigé quand j’y pense.

Je suis tiraillée entre la nostalgie de ce temps passé où la rentrée, c’était quelque chose dans ma vie d’étudiante ; la déception de voir qu’à présent, la rentrée, ça ne veut plus dire grand-chose, pour moi, ou du moins, ça n’a pas le même sens que pour tout le monde…et la joie de me dire qu’un jour, je retrouverai ce sentiment proche de l’excitation lorsque j’emmènerai mes enfants à l’école pour leur premier jour.

Oui, je sais, je sais, je suis assez compliquée comme fille…mais bon, depuis le temps, vous êtes habituées, non ?!

15 comments

  1. So busy ! says:

    Ah, bah je vois que je ne suis pas la seule…tu as vu, ça fait bizarre lorsqu’on n’est pas dans le stress de la rentrée ! Mais ça fait aussi du bien quelque part…

  2. Djahann says:

    Je ressens un peu comme toi. on n’a pas le même espace-temps que les gens qui ont des petits. Et la rentrée laisse un sentiment bizarre. D’autant qu’en ce moment j’ai même pas de boulot, donc je me sens un peu sur la touche !

  3. So busy ! says:

    J’aime beaucoup ce mot, « espace-temps », c’est exactement ça ! C’est fou ce qu’on peut se sentir loin des gens qui ont des enfants…et pareil pour le boulot, lorsqu’on n’en a pas. Ca fait une sensation étrange. Bon courage à toi, en tout cas ! Et bonne journée, bises

  4. Galinette Dezailes says:

    1 semaine de vacances en Juillet. Autant dire que la rentrée me passe bien au dessus …
    Mais j’avoue, ça me manque toujours cette vie d’étudiante, ces rentrées de classes, tout ça.
    Assez nostalgique aussi.

  5. So busy ! says:

    @ margaux : je vois que tu n’as plus de rentrée non plus…ce n’est pas agréable de se rendre compte que c’est la rentrée des classes juste parce qu’il y a un monde fou sur la route, je compatis sincèrement !

    @ Galinette Dezailes : mine de rien, même si on râlait toujours car on aurait préféré rester en vacances un peu plus longtemps, la rentrée étudiante, ça nous remettait bien dans le rythme : une nouvelle année qui démarre, de nouveaux objectifs, tout plein d’espoir de faire mieux…c’est vrai que c’était tout de même sympa ! :)

  6. La Petite Bulle d'Elo says:

    Très joli post!
    A Lyon, c’est pareil: j’ai eu la « joie » de retrouver un métro bondé ce matin!
    cette année, la rentrée est un concept en deux temps pour moi: j’ai repris le stage lundi dernier et les cours recommencent le 15! Assez bizarre^^
    Mais je suis contente!

  7. So busy ! says:

    Je te remercie, Elo ! C’est gentil. Effectivement, ça doit faire bizarre de reprendre en deux temps, mais ça doit au moins te permettre de te replonger dans la routine des cours / stage progressivement ! C’est toujours ça…

    Bon courage à toi, en tout cas, et passe une excellente journée ! Bises

  8. So busy ! says:

    Mdr ma pauvre Marie-Do, désolée de te stresser comme ça. Surtout s’il te reste une sainte semaine de vacances en amoureux, sans ados qui traînent (trop) dans les pattes, profites-en surtout ! Bisous à toi

  9. MELODY says:

    Coucou ma belle !

    Ah oui la rentrée … Pour moi synonyme de timing, préparation et pleurs de ma pitchoune qui a prit goût aux vacances.

    Même si cette année, son entrée en moyenne section de maternelle s’est super bien passée, la fatigue de la reprise est très vite présente.

    Pour moi, pas de rentrée cette année, du moins juste celle de ma poucinette, merci le congé parental !!! =)

    Prends bien soin de toi ma belle, bisouxxx

  10. So busy ! says:

    Ooooh, la pauvre louloute ! Ca a du lui faire tout bizarre de te quitter, et vice versa, ça a du t’attrister de la voir dans cet état !

    Profites de ton congé parental jusqu’au bout va, tu en as bien besoin pour te remettre de la fatigue des cartons (!) et puis, quand tu seras de retour sur Paris et sa vie de folie, ça ne sera pas la même histoire ! Alors tu as bien raison ;)

    Je t’embrasse, ma Melody, repose toi un peu tout de même, et bon courage dans tout ce timing serré ! Bisous

Laisser un commentaire