Ma plus grande peur depuis que je suis blogueuse

Je ne sais pas pour vous mais moi, en ce qui me concerne, je me sens beaucoup mieux depuis que je blogue. Plus libre de m’exprimer, contente de préserver et de partager mon jardin secret, ce blog est pour moi mon petit chez moi.


Du coup, à cette liberté d’expression se joint une grande et profonde terreur : celle que quelqu’un découvre un jour ma véritable identité. Non pas parce que je raconte des bêtises sur mon blog, ni parce que je suis méchante avec mes proches– j’écris des billets assez critiques, certes, car j’essaye de m’interroger avec vous sur certains comportements ou situations qui m’ont intriguée, mais je suis rarement méchante gratuitement.

Non, cela me fait peur car je me livre à vous ici telle que je suis dans la vraie vie : sensible, parfois bonne poire, rêveuse, perfectionniste, et par conséquent éternelle insatisfaite de moi-même – ce qui tend à changer, j’y travaille.

Et cette face de ma personnalité dévoilée sur ce blog sans artifice serait selon moi compromise si une personne de mon entourage était amenée à découvrir mon petit secret. Parce que, étrangement, beaucoup de personnes qui me connaissent ne me voient pas telle que je suis réellement.

Souvent, mes proches balayent de la main les problèmes lorsque nous avons une altercation quelconque, que j’en suis déjà les larmes aux yeux et les mains tremblantes – les conflits brusques et violents me font toujours cet effet là, je ne supporte pas les gens qui ne sont pas capables de parler autrement qu’en hurlant des horreurs aux autres pour prouver leur point de vue.

Et j’entends dire « tu te prends trop la tête, vraiment, c’était rien ». Alors premièrement, non ce n’était pas rien, car tu nous as manqué de respect, à moi et à tous les autres autour de cette table. Et deuxièmement, je ne peux pas « oublier » les choses comme ça, elles restent gravée dans ma tête jusqu’à ce que je les digère, je n’y peux rien.

D’autre part, on me reproche d’être naïve, de « vivre dans le pays des bisounours », bref d’être une grosse gamine un peu à l’ouest. Sauf que non, je suis tout simplement rêveuse et optimiste, et j’aime croire en la bonté des gens plutôt qu’en tous les malheurs qu’ils pourraient me causer. Je ne vois d’ailleurs pas bien comment on pourrait avoir envie de rencontrer de nouvelles personnes si l’on partait de ce principe là.

Enfin, je suis perfectionniste, j’aime que les choses soient bien faites et le travail bâclé me fait horreur. Pourtant, mes proches ne voient pas cela comme une qualité, eux sont persuadés que je suis une fille « perturbée », qui ne sait pas trop où elle va, ni ce après quoi elle court.

Tout ça pour vous dire qu’il y a un boulevard entre la façon dont les autres me voient, et la façon dont je suis réellement. Sur mon blog, je peux m’exprimer sans craindre que l’on me contredise à tout va sur ma façon d’être (le comble ! Ils ne sont pas dans ma tête). Je peux parler librement sans jamais m’autocensurer, et sincèrement, ça fait un bien fou !

Donc c’est vrai, ma plus grande peur depuis que je suis blogueuse, c’est que l’on lève mon anonymat. Qu’une fille me dise un jour « mais en fait, je te connais toi, tu es Léontine Maryson, de la rue Paillette ». Je fais ainsi des efforts pour changer les noms, arranger les anecdotes, flouter un petit peu les images de ma vie que je vous transmets via mes écrits.

J’essaye de me rassurer en me disant que, dans l’immense univers de la blogo, pour que quelqu’un tombe sur MON blog, il faudrait vraiment le faire. Pourtant, je continue à espérer de toutes mes forces que le hasard ne me jouera pas des tours, que cela n’arrivera jamais, que je pourrai conserver mon jardin secret et continuer à vous écrire à vous et rien qu’à vous pendant encore très longtemps. C’est beau de rêver !

Et vous, l’anonymat, ça vous fait quoi ? Vous aimez ça, ou ça vous est égal ?

61 comments

  1. So busy ! says:

    Je te remercie, Punisheuse, ça fait du bien de se sentir comprise justement…ça doit être bien toutefois de ne pas vivre dans l’anonymat, au moins, tu vis ta gloire de blogueuse au grand jour !! :)

  2. potzina says:

    Je sais que mon blog n’a rien d’intime puisqu’il ne parle que de cinéma mais je tiens quand même à mon anonymat parce que je peux écrire librement sur mon blog et surtout sur celui des autres. Il suffit de taper ton pseudo dans Google pour voir si tu es inscrite sur les réseaux sociaux et là, rien de plus facile que de trouver la liste de tes ami(e)s et de te pister sur la toile. Je suis peut-être parano mais j’assume totalement ! Internet est le seul endroit où, comme tu dis, on peut s’exprimer librement sans être jugé par nos proches.
    Mes parents savent que j’ai un blog, connaissent mon pseudo mais comme ils savent à peine allumer leur ordi, ce n’est pas très grave :)
    Je comprends parfaitement ton angoisse d’autant que ton blog s’apparente à un journal intime (pas dans le sens midinette mais plutôt espace de réflexion et d’auto-analyse). Si j’avais un blog comme le tien, personne ne saurait ni le nom de mon blog ni mon pseudo !
    Bonne soirée, gros bisous ❤

  3. Annahbel says:

    J’ai exactement le même probleme que toi. Ca va faire 3 ans que je suis sur internet (j’ai des sites de graphisme) et plus d’un an que j’ai mon blog et j’ai trop peur que quelqu’un le découvre (d’ailleurs mon meilleur ami l’a découvert et m’en a parlé que des mois après). J’ai mis 9 mois pour en parler à mon copain. Il connait l’adresse mais je ne suis pas vraiment sure qu’il passe lire.
    Je ne veux pas que mes amis sachent ce que je fais sur internet car ca m’appartient. Dans un certain domaine (les codages par exemple), je suis quelqu’un, et j’ai pas envie qu’ils voient ca…

  4. Satinelle says:

    Je suis exactement comme toi, bien que je me livre moins sur mon blog… Je tiens beaucoup à garder cet anonymat et je suis d’ailleurs vraiment contre l’idée de connecter blog et facebook perso ensemble, ça m’effraie ! :p

  5. So busy ! says:

    @ Potzina : je suis d’accord avec toi, moi aussi je suis un peu parano avec la toile :) Pour tes parents, ça va, tu ne cours pas trop de risques ^^
    Pour mon blog, je trouve que tu l’as très bien décrit :) c’est d’ailleurs parce que je raconte autant de choses sur moi que je suis aussi parano…ça me rassure de voir que tu « valides » mes choix si je puis dire…Gros bisous, ma belle ! Passe une bonne soirée, à très vite ! ;)

    @ Annahabel : je te rejoins tout à fait sur le fait que ce que l’on fait sur internet ne regarde que nous, c’est notre jardin secret. Nous on ne se permettrait pas de lire ouvertement le journal intime d’un de nos proches. Là, je trouve que c’est plus ou moins pareil…et je n’ai pas envie de révéler mon identité à tout le monde. Pour toi, c’est encore plus le cas puisque tu es une killeuse en codage / graphisme et que tu as une vie talentueuse sur le net…donc je comprends tout à fait ! Passe une bonne soirée ;) A bientôt

    @ Satinelle : mdr je suis tout à fait pareille, c’est bien pour ça que je n’ai pas Facebook ! Comme toi, ça me fait trop peur de relier mon blog à ma page Facebook…donc, je passe mon tour ! (après tout, on a le droit !)

    @ Mademoiselle A. : du moment que tu l’as choisi toi, et que tu fais comme tu le sens, c’est top (ça aurait sûrement été désagréable si des proches t’avaient découverte, là comme c’est toi qui l’a dit, ça va). Bonne soirée, Mademoiselle A. ! A bientôt

  6. nyfea says:

    J’ai la meme hantise que toi c est d ailleurs pour cela que j’essaie de modérer mes propos surtout vis à vis de mon taf par exemple car si je me controlais pas j’ai peur de ce que je pourrais dire. Et je me méfie du net, il suffit de tomber sur un pointu pour qu’on te démasque

  7. So busy ! says:

    Je suis comme toi, je me méfie beaucoup du net. Il suffit de peu de choses pour que quelqu’un lève notre anonymat…
    C’est vraiment dommage, d’ailleurs, car il faut toujours être sur ses gardes. Je sais que c’est quelque chose qui me trotte souvent dans la tête, cette question de savoir si quelqu’un de proche me lit, est-ce qu’il peut deviner que c’est moi qui écrit derrière ce pseudo ?!
    M’enfin, tant que personne ne le saura, je continuerai à écrire comme j’en ai envie…

  8. sophie says:

    Je viens de tomber sur ton blog, j’aime beaucoup ta façon d’écrire et ta personnalité. Moi non plus j’aimerai pas que quelqu’un de mon entourage tombe sur mon blog et pourtant je n’y parle presque jamais de moi, que de mariages mais j’ai l’impression que je serais « mise à nue ».

  9. So busy ! says:

    Salut Sophie !

    Je suis ravie de te lire, et je te remercie d’avoir prie la peine de me commenter.

    Moi aussi j’ai la sensation que si j’étais découverte, je serais mise à nue…c’est assez étrange comme sensation, d’ailleurs, mais j’essaye de ne pas y penser car j’aurais trop peur de me bloquer et de ne plus écrire aussi librement !

    Merci pour ton passage et passe une excellente journée ! Bises

Laisser un commentaire