Et toi, t’es fière d’être une blogueuse ?

Plus ça va, et plus je me rends compte que pour les non-blogueurs, le monde de la blogosphère est un grand mystère. Un petit peu abstrait pour eux, certains ont du mal à comprendre pourquoi nous, blogueuses, nous pouvons passer autant de temps à publier sur nos blogs.

Je ne pensais pas que je susciterai une telle réaction lorsque j’ai dit dernièrement à ma sœur et à une copine que je bloguais régulièrement. Après avoir posé des questions générales sur ce que je publiais, à quelle fréquence, si j’aimais ça, ma sœur m’a demandé de but en blanc : « mais à quoi ça te sert, en fait ? ».

Parce que, il faut le savoir, les non-blogueurs ont du mal à saisir l’intérêt. J’ai tenté d’expliquer à maintes reprises que publier sur un blog, c’est s’ouvrir aux autres, partager, échanger, communiquer ; que faire partie de cette communauté de blogueuses permet d’en apprendre beaucoup sur les autres, et parfois aussi sur soi-même ; et qu’enfin, avoir son petit chez soi virtuel où l’anonymat est de mise et où les a priori disparaissent, c’est tout de même bien plaisant.

Pourtant, j’ai senti mes interlocutrices sceptiques. Peut-être parce que la blogo est un monde où les règles changent de celles de la vie réelle. Les codes ne sont pas tout à fait les mêmes, les faux-semblants et l’hypocrisie sont moins présents – même s’ils existent parfois, c’est vrai – et le « politiquement correct » est loin d’être une norme.

Au contraire, car sur la blogo, libérée de ces fameux a priori ou des attentes si particulières des personnes qui l’entourent, la blogueuse peut se permettre d’être qui elle veut. Elle aime créer ? Elle sera une blogueuse créative. Elle aime la mode ? Elle pourra exprimer ses talents de fashion victim (qui sont souvent considérés comme un défaut absolu dans la vraie vie) sans s’en cacher. Elle aime lire, écrire, photographier, cuisiner ? La blogo l’accueille à bras ouvert et lui laisse un espace de liberté où elle peut présenter ses œuvres.

Et j’insiste sur ce mot. En effet, pour notre entourage qui est souvent prompt à juger, ce que nous produisons de nos petites mains n’est pas toujours très bien accueilli. Alors que sur la blogo, il y a toujours un blogueur pour s’enthousiasmer de nos productions, puisque nous croisons un nombre incalculables de personnalités différentes.

La blogo, donc, c’est tout ça. Mais ce n’est pas, comme me l’a rétorqué ma copine, «  un monde où tout le monde s’échange des compliments et des politesses ». Non. Pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas d’obligation, sur la blogo. Tu publies si tu as envie de publier. Tu le fais 10 fois par jour ou une fois par mois, ce choix t’appartient. Tu publies ce que tu veux, sur le sujet que tu veux, de la manière que tu veux. Et de la même façon, tes lecteurs commentent s’ils le souhaitent, te lisent s’ils en ont envie, et te complimentent à leur guise.

Il n’y a donc aucune nécessité de politesse. Et je pense que c’est justement pour ça que la blogo est un monde passionnant. Car en son sein, tout blogueur peut critiquer, complimenter, nuancer ou encenser sans avoir à justifier sa façon de voir à son entourage, sa famille, et tous ceux qui pourraient le croire « différent ».

Cette discussion s’est terminée par une réflexion de ma sœur, qui m’a dit « c’est bizarre, tu as presque l’air fière d’être une blogueuse ». Et suite à cette question-là, j’ai répondu sans hésiter : oui ! En effet, j’en suis très fière. Je trouve que c’est un monde fascinant et passionnant, et je suis ravie d’en faire partie. Elle avait toujours l’air aussi sceptique, mais j’ai au moins attisé sa curiosité…car une semaine après, ma soeur ouvrait son blog.

Et toi, dis, qu’est-ce que t’en penses ? T’es fière d’être une blogueuse ?

41 comments

  1. So busy ! says:

    @ Colinette : je suis d’accord avec toi pour l’incompréhension des novices…mais c’est sympa de la part de tes copines, elles paraissent vraiment intéressées par ce que tu fais ! Ca fait plaisir…et puis, ça veut dire que tu aimes ton blog si tu les as intriguées comme ça ! ^^

    @ Val1603 : j’aime le « presque toute » liberté ! C’est vrai que c’est bien agréable d’avoir cet espace à soi…

  2. l'atelier Azimute says:

    Moi je suis super fière ! En général pas sûre de moi et ne croyant pas que ce que je fais est bien, je n’ose pas trop le montrer… Là sur la blogo, je montre tout, et ça plait :) alors je commence petit à petit à croire que ça pourrait être bien :)

  3. Margarida says:

    Il faut savoir aussi, je pense, qu’il y a beaucoup de gens qui ne connaissent pas bien le monde d’Internet (c’est vrai que parfois c’est difficile :-), ce qui fait qu’ils soient un peu réticents aux blogs…
    Quant à moi, je suis fière de mon petit blog car on doit toujours être fiers et contents de ce qu’on fait, c’est le principe pour avancer ; et ensuite ça me fait plaisir d’avoir trouvé un endroit où je peux livrer mes écrits… Chacun y trouve donc une utilité !

  4. So busy ! says:

    @ l’atelier Azimuté : c’est génial, ça, bravo ! C’est ce que j’aime dans la blogo, au départ, tu n’as pas confiance en toi (c’était mon cas aussi), tu montres quand même « pour voir », et si par bonheur quelqu’un te renvoie un commentaire positif, c’est super agréable…moi, j’adore ce que tu fais, je trouve que tu bosses bien…mais apparemment, je ne suis qu’une fan de plus ! :)

    @ Margarida : tu as raison, c’est sûrement pour ça que les trois quarts des gens ont du mal à comprendre pourquoi on écrit sur un blog.
    Et je te rejoins dans l’idée que l’on doit toujours être fier de soi, c’est vrai que si l’on faisait tous ça, on aurait plus confiance en nous (!)

  5. So busy ! says:

    @ So from Paris : c’est vrai que ce sont des interrogations bien légitimes, surtout lorsqu’on ne connait pas bien le monde des blogs…par contre, c’est bien de savoir surmonter ces interrogations et d’aller s’y intéresser de plus près, car je pense que la blogo a beaucoup à apporter ! (comme les rencontres dont tu parles)

  6. toujoursalapage says:

    Je ne vais pas être originale, j’aime ce que j’écris. Avant, je lisais beaucoup mais partageais mes découvertes avec deux, trois amies. Maintenant, je converse avec beaucoup de monde, tu découvres d’autres univers. C’est une cousine qui m’a poussé à créer mon blog. Ensuite mon mari m’a poussé à continuer. Je suis ravie du résultat, même si des personnes ne me comprennent pas. Chacun sa manière de penser.

  7. Quetsch says:

    Je te rejoint pas mal dans ce que tu as écris. Je blogue avec plaisir et l’écriture me passionne! Je peux dire aussi que je suis fière de ce que j’ai fais de mon petit blog et fière de mes textes…mais sans prendre la grosse tête bien sur! ^^
    Et oui la blogo est un monde « à part », il est très difficile pour les personnes qui ne s’y connaissent pas vraiment de comprendre…mais une fois prises au jeu, ces même personnes changeront d’avis ;-)
    Bizzz

  8. Blog en Jupe says:

    Moi c’est très récent, mais c’est quelque chose que j’ai eu envie de tester et je me rends compte que petit à petit l’envie de continuer et de m’améliorer est de plus en plus présente! Je crois que quand on commence soit on accroche soit on accroche pas…

  9. So busy ! says:

    @ toujoursalapage : je trouve ça géniale si tu aimes ce que tu fais. C’est le plus important au final, car même si certains ne comprennent pas, à la limite tu t’en moques du moment que tu apprécies ce que tu fais et que cela t’apporte des choses. Bravo à ta cousine et à ton mari alors, ils t’ont encouragé à faire ce qu’il te fallait finalement ! :) C’est cool. Et comme tu dis, chacun sa manière de penser…le plus important, c’est d’être à l’aise dans ses baskets.

    @ Quetsch : je comprends ce que tu veux dire, et ne t’inquiète pas, je sais que tu n’as pas la grosse tête, Quetsch ;) je trouve ça très important d’être fier de soi et de ce que l’on fait. La blogo, c’est sûr que c’est un monde particulier…c’est peut-être justement pour ça qu’il est si passionnant pour nous, et si intriguant pour les novices ! ^^ Bisous

  10. So busy ! says:

    @ Blog en Jupe : tu as sûrement raison. Mais disons que quand on accroche, j’ai l’impression qu’on accroche vraiment : on se prend au jeu, on ne lâche plus son blog, ça devient notre « petit bébé » et on n’a plus qu’une chose en tête : l’améliorer ! C’est cool si toi, tu as accroché, ça fait une blogueuse intéressante de plus dans ce monde de blogs :)

  11. Mikisactu says:

    J’suis nouvelle aussi dans la blogosphère, même si comme beaucoup, j’ai eu un (voire des) Skyblog pour crier que le monde est aussi injuste que mes parents. Mais là, l’expérience est tout autre. Et j’adore : me creuser la tête pour savoir quoi dire, de quelle manière. Et puis échanger avec d’autres bloggeurs, c’est très enrichissant ! On apprend tellement des autres, qu’aujourd’hui, vu dans le monde dans lequel on vit, c’est très bête de s’en privé !! (Et d’ailleurs, j’aime beaucoup ton blog ^^)

  12. So busy ! says:

    Bienvenue à toi si tu es nouvelle dans la blogo :) je n’ai jamais eu de Skyblog (tu m’as fait rire avec ta façon de décrire ça ^^) mais c’est vrai que le fait de s’exprimer et de réfléchir à la meilleure façon de le faire pour que cela nous ressemble, je trouve que c’est une activité intellectuelle très intéressante.

    Le fait d’échanger avec les autres prolonge cette réflexion, et c’est effectivement encore plus passionnant. Merci pour ton compliment, je suis ravie que tu aimes mon blog :) je vais aller jeter un coup d’oeil au tien de ce pas ! Passe une bonne journée, et longue vie aux blogs ^^

  13. Roselyne says:

    Oui ,j’en suis fière et je n’ai aucune honte à l’être. Cela me fait plaisir qu’on me lise, qu’on commente, etc… J’adore partager des choses, que ce soit dans la vraie vie ou ce monde virtuel. Je ne sais pas si ca peut paraitre étrange, peut être pour ceux qui n’ont jamais blogeurs/blogueuses, mais bon, à chaque fois, je suis fière de dire à mon copain (par exemple) que j’ai écris un article, que j’ai eu un BOUM de visiteurs, etc.

    Donc, je pense qu’i lest tout à fait d’être fière d’être blogueur ou blogueuse alros qu’en fait, on écrit « juste » des articles, on partage des choses avec d’autres, on se lie parfois d’amitié avec des personnes, etc. Vive la blogo !

  14. So busy ! says:

    Je pense que tu as raison d’en être fière, après tout, pourquoi ne pas l’être si cela te rend heureuse de voir que tes écrits plaisent, que tu es lue, et que tu partages avec les autres !

    Je suis bien d’accord avec toi, la blogo c’est super : vive elle ! :)

  15. MELODY says:

    Coucou coupine !!!!

    J’espère que tu vas bien aujourd’hui !

    Oh oui, que j’en suis fière ! Une monde de liberté où personne ne te juge, c’est impossible à trouver en dehors de la blogo, et c’est ça que j’aime tant.

    On peut avoir son jardin secret, faire plaisir aux lecteurs et se faire plaisir à parler de ce qu’on aime et de ce qui nous tient à cœur, et ça pour moi, c’est le plus important !!!!

    Passe une belle journée ma coupine et au plaisir de te relire très vite !!!!

  16. So busy ! says:

    Coucou ma Mélo !

    Moi ça va, je te remercie, et toi ?! Je suis d’accord avec toi, ce monde de liberté sans a priori, c’est impossible à trouver en dehors de la blogo. C’est sûrement pour ça que c’est si bon ! :)

    Bonne journée à toi aussi, gros bisous ma belle ♥

  17. Melle Alexa says:

    Excellent article !
    J’aime énormément le « partage » sur la Blogo, et écrire est bon pour la santé :)
    Je veux dire par là, pendant mes nombreux mois « sans blog » je me suis rendu compte que je perdais ma « plume », moi qui écrivais si bien pour certain, je suis devenue « médiocre » (avis perso). L’écriture c’est de l’entrainement, et c’est bon d’écrire, de publier, ses états d’âme, ses envies, ses colères … comme une thérapie et parfois dans cette immense blogosphère il y a UN être qui t’écoute, et qui publie ton article à la vue … de beaucoup plus de personnes (je parle là de journalistes …).
    Une amie récemment m’a dis « Je vais ouvrir un blog » j’ai besoin de m’exprimer et peut être je partagerai avec des personnes qui vivent les mêmes galères que moi. Je l’ai encouragé dans sa démarche :)
    C’est bon d’être entendue, d’être écoutée, de lire, d’en apprendre sur soi même et sur les autres.
    La Blogo c’est un monde sans œillère !

  18. Cécile MdL says:

    Bonjour, je suis fière de mon blog e d’être blogueuse, cela m’apporte beaucoup car j’aime écrire et être lue et j’apprends aussi des commentaires laissés sur mon blog !
    Néanmoins, j’ai encore beaucoup de mal à en parler autour de moi, je n’en ai parlé qu’à quelques proches et très peu à ma famille, peut-être par peur de leur regard, jugement ?

  19. Psycho says:

    LOL J’aime cette conclusion, ouvrant sur ta soeur qui démarre son blog, laissant sa perplexité au placard… Très chouette !
    Et évidemment je suis fière d’être blogueuse, mais je n’en parle pas trop à mes amis car j’aime que mon blog soit une sorte de « refuge ». Mais Chéri est tellement fier de ma bloguitude qu’il me casse tout niveau discrétion puisqu’il finit toujours par dire à mes potes et aux siens « T’as lu son blog ? Il est trop cool, tu veux l’adresse ? »…
    Quand ma meilleure amie s’est mise à lire, au début ça m’a fait bizarre, comme si elle feuilletait mon journal intime, ou comme si elle découvrait par hasard une pièce de théâtre me mettant en scène… Un mélange de moi et de jeu, une facette qui est moi, mais qui n’est pas forcément la facette qu’elle connaît… J’avais peur de sa surprise, de ses railleries peut-être même, de son incompréhension… Finalement j’aime qu’elle me lise : elle commente comme une lectrice lambda, elle s’amuse et s’intéresse selon les sujets, mais « irl » on ne philosophe pas des heures à propos de mon blog…

    Très intéressant ton billet !

  20. La journaliste IT Pink et Green says:

    « Il n’y a aucune nécessité de politesse » –> je serais pas aussi catégorique à ce sujet. Je trouve au contraire qu’il y a beaucoup de brossage dans le sens du poils et d’échanges de bons procédés sur la blogosphère (je te linke, alors tu me linkes, sous couvert de jeu). L’hypocrisie a une belle place tout de même !
    Et pour la fierté : non, je ne suis ni fière ni pas fière de bloguer, je crois pas que ce soit le propos. Je suis plus ou moins contente de certains billets, oui, mais la fierté de quoi ? De raconter ma life et échanger avec d’autres blogueuses ? Ben non. J’en suis juste heureuse. C’est déjà pas mal.

  21. Gaëlle says:

    Il ne s’agit pas d’une fierté, mais je tiens beaucoup à mon blog et j’aurais du mal à m’en passer. Et à me passer des échanges avec les autres blogueuses :)
    Par contre, c’est une rapide ta soeur, une semaine, alors que moi, il m’a fallu des mois après maintes réflexions malgré l’envie qui était présente depuis longtemps ! Moi je dis chapeau !

  22. potzina says:

    Coucou mam’zelle !

    Fière d’être blogueuse ? Non mais pas honteuse non plus ! Je me sens plutôt fière de mon blog, aussi bien de son apparence que du contenu. Ce qui me rend fière de moi c’est que je suis rigoureuse quand j’écris (je vérifie les infos, je chasse les fautes d’orthographe, je soigne la mise en page et les photos…). Je ne fais pas ça à « l’arrache ». Ça me prends du temps mais je ne pourrais pas faire autrement. ^^

    Par contre quand tu dis qu’il n’y a pas de nécessité de politesse, je ne suis pas d’accord. La politesse est la base des rapports humains et, quand je lis certains commentaires, je suis choquée par leur manque de respect et leur agressivité. Par contre, il n’y a pas d’obligation d’être d’accord avec ce qui est dit et de s’émerveiller mais je crois qu’il est important de rester courtois. Mais ce n’est que mon opinion pas du tout humble !

    Bonne soirée So busy ! Et bravo pour ce chouette billet :))

  23. nana says:

    je suis assez nouvelles dans la blogo. je n’y connaissais rien et j’ai été trés surprise de ce que j’y ai trouvé. Mon doudou ne comprend pas. bon finalement, je m’en fous. moi j’aime bien. trop peut etre? ;o)

  24. June says:

    Je suis fière d’être blogueuse malgré le fait que je n’en parle pas autour de moi. Peu de personnes de mon entourage savent que je blogue parce que je veux justement préserver ce petit endroit intime où je suis anonyme et où je peux raconter ce que je désire sans me faire épier et jugée. Ceci dit j’adore ça, c’est comme une passion je pense, et je ne pourrai pas me passer d’écrire sur mon blog, où lire ceux des « blogocopines » et des blogueuses que j’adore de manière générale même si je n’en ai pas forcément toujours le temps.

  25. Aizen says:

    Je vois que tu aimes bien les sujets qui tournent autour des « blogueuses ». tu parles souvent d’ailleurs souvent au féminin uniquement) ^^

    J’ai lu encore une fois ce pavé extrêmement enthousiaste. Ton point de vu est particulièrement innocent et frais. J’observe que tu mets énormément de coeur à bloguer, et tu sembles être en effet fière d’être blogueuse.
    J’en suis ravie pour toi.

    Cependant certaines choses m’ont fait écarquiller les yeux en te lisant, car tu sembles omettre certains détails pourtant bien réel:

    -Il faut savoir que tous les blogueurs ne bloguent pas sous anonymat, ni ne cachent leurs visages, selon les sondages, la poire est divisée en 2 : 50% de blogueurs anonymes, 50% qui bloguent ouvertement sans anonymat.

    Je pense que les comportements ne sont donc pas forcément les mêmes: évidemment un blogueur non anonyme va faire beaucoup plus attention à sa e-reputation.

    -concernant la politesse/ l’hypocrisie: la blogosphère n’est qu’un reflet de la vie physique, et par conséquent, la politesse, le respect d’autrui est de rigueur: tout auteur est responsable du contenu de son blog/site, et par conséquent, soumis aussi à la loi: la liberté et l’anonymat total n’existe pas. Certains ont tendance à l’oublier…

    Tu te doutes bien qu’il n’y a pas que des gentils bisounours sur la blogo aussi, même si à te lire, on le croirait presque (encore une fois je ne me cantonne pas à la blogo féminine): je trouve que les gens critiquent dans tous les sens, et pas forcément que gentiment.

  26. Aizen says:

    suite )))

    Parfois, les critiques vont si loin qu’elles deviennent des propos diffamatoires.

    Il y a aussi des cas de lynchages et d’insultes ouvertes (ex: on en voit sur les skyblog et aussi sur les thématiques à débat houleux comme la politique)

    Quant à l’hypocrisie, je constate malheureusement qu’elle est bien omni-présente, et là dessus, la blogosphère féminine est peut-être la championne. Il suffit que tu ailles lire par exemple les commentaires des blogs comme « fashion faut pas », pour observer le niveau de bassesse de certaines critiques (sont concernées notamment les blogueuses modes).Et ça peut faire mal au moral pour certaines, et certains ont sûrement pas de quoi être fier…

    Pour en revenir au vif du sujet:

    être fière ou pas d’être blogueur.

    ça doit vraiment dépendre des gens. Moi je ne suis pas spécialement fière d’être blogueuse, je considère cette activité juste comme un énième moyen d’user de la liberté d’expression. Donc c’est un plaisir avant tout, pas une fierté. Le mot fierté me déplait dans le sens où il est pour moi affirmation de l’égo.

    Je suis surtout heureuse de me dire que jamais je n’ai manqué d’inspiration, ni de rigueur.

    Après, il y a des choses dont je suis bien plus fière dans ma vie, que d’être blogueuse. Pour moi, bloguer est une activité secondaire, qui me permet de partager, certes, mais dont je ne parle pas spécialement aux autres. Je ne le cache pas non plus.

    Ce n’est pas le statut de blogueur qui est important pour moi, mais plutôt le déploiement d’un contenu, des idées.

    Dans mon entourage, sont souvent les non-blogueurs qui viennent me parler des sujets abordés, et non pas du « fait d’être blogueur ». Il me semble inutile de convaincre les gens de devenir blogueurs, ou du « pourquoi c’est génial »…les vécus sont bien trop différents pour être généralisés. Certains par ailleurs bloguent comme sur un journal intime, sans montrer aux autres…

    Et je pense que les non-blogueurs peuvent comprendre: certains ne bloguent pas mais en lisent. Les non-blogueurs ne deviennent pas blogueurs,parce qu’ils considèrent qu’ils n’ont pas autant de temps à consacrer à cette activité en général, ou parce qu’ils préfèrent s’exprimer autrement que par l’écriture.C’est simplement une question de choix. Certains choisissent de ne pas être visible sur la toile, ils ne veulent pas que leur opinions soient divulgués sur le net.C’est compréhensible.

    La possibilité de partage et d’échange n’est pas intrinsèquement liées aux blogs mais à INTERNET: tu peux aussi avoir un site, un forum, un channel IRC, une plateformes, des réseaux sociaux… ça marche de la même façon sur le plan de l’interactivité,le partage, entre soi et les autres.

    Pour moi la question fondamentale est plutôt: pourquoi avoir choisi ce support pour s’exprimer plutôt qu’un autre?

  27. insatiablecharlotte says:

    A quoi ça sert…. ??
    Qui n’a jamais entendu cette phrase? Mais c’est quoi exactement? Je ne vois pas l’intérêt…
    Et pourtant, c’est un espace de liberté intense, un endroit où on peut tout dire, tout écrire, se libérer (même si ce n’est pas un jardin secret)…

  28. Une fille à Paris says:

    LOL : A quoi ça sert? je crois qu’on a toutes droit à la question…
    Bah ça « sert » à rien, juste à me faire plaisir et c’est déjà pas mal! Et toc !
    Et oui je suis fière d’être bloggeuse, si t’es fière d’être une bloggeuse tape dans tes mains, clap clap, si t’es fière d’être une blogeuse, tape dans tes mains!

  29. tévouille says:

    A quoi ça sert? Bah, à écrire, pardi? Comment savoir si l’on écrit bien ou pas en écrivant seulement dans son journal intime? Comment se confronter au regard des autres si l’on ne publie pas? Ca sert à ça, de bloguer, non?

Laisser un commentaire