Et hop ! Encore une nouvelle année qui commence…

Et qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions. Ah, bah si, forcément ! Cela me rappelle d’ailleurs un instituteur qui avait expliqué à notre classe (je devais avoir 8 ans) qu’il était bon d’écrire ses bonnes résolutions sur un papier et de le laisser sur son bureau jusqu’à ce qu’on les ait toutes tenues ou réalisées. Heureusement que je n’ai pas continué au fil des années, sinon je sens que j’en aurais encore une sacrée pile, de bonnes résolutions à tenir…

Remarquez, pour certaines, cela ne doit pas être trop difficile. Voyez un peu… 8 ans : « manger moins de chocolat » ; il suffit de passer au pot de Nutella king size (à déguster à la cuillère, sinon ce n’est pas drôle) et le tour est joué ! J 10 ans : « être plus gentille avec mes amis » ; et le proverbe « qui aime bien, châtie bien », ce n’est pas en 6ème qu’on l’apprend ? Hop, encore une résolution de réglée. 11 ans : « passer moins de temps devant la télé » ; mais à l’ère d’Internet et des maxi écrans d’ordinateur, qui regarde encore la télé ?! Un bon film ou une série sur son écran d’ordi, ça marche tout aussi bien (et si on est de très mauvaise foi, ça fait encore une résolution de moins sur la liste… !).

Il y a aussi toutes les résolutions débiles qu’on a pu prendre, et qui se sont annulées au fil du temps…pour la simple et bonne raison qu’on a pu changer d’avis et prendre des décisions inverses. Je m’explique. 14 ans : « ne plus manger normalement et me mettre au régime carotte-chou-cerise ». 16 ans : « perdre les 7 kilos que j’ai pris à cause du régime carotte-chou-cerise ». 19 ans : « arrêter de manger des carottes, des choux ou des cerises sous quelque forme que ce soit ». 22 ans : « reprendre les 7 kilos que j’ai perdus pendant mon régime car mon copain me trouve plus belle avec ». 26 ans : « vaincre mon dégoût profond de tout ce qui est cuisiné à base de carotte, de chou ou de cerise grâce à ma psy ».

Je vous dis, ce n’est pas si malin que ça, les résolutions… Et surtout, ça s’adapte en fonction de nos envies et des changements qui peuvent survenir au cours de notre vie. Surtout lorsqu’on parle de couple, de bébé ou de mariage par exemple ! 13 ans : « me trouver un petit copain ». 15 ans « rester seule le plus longtemps possible, les mecs sont de vrais boulets ». 17 ans : « avoir un copain pour être à la mode, car au lycée tout le monde en a un ». 20 ans : « rester célibataire au moins deux mois, les hommes, j’en peux plus » (note bien la dimension dramatique de la réflexion…). 22 ans : « j’ai trouvé l’homme de ma vie, faire un bébé avec lui ». 24 ans : « finalement, 2 ans 3 mois et 6 jours de ma vie gâchés pour rien…je veux être vieille fille pour le restant de mes jours !! ». 26 ans : « je viens de me remettre en couple depuis 3 mois. Hors de question que je parle d’emménagement, de mariage ou de bébé avant AU MOINS 5 ans…on verra plus tard ».

Et ainsi de suite. Finalement, j’ai l’impression que les résolutions, ce n’est pas la meilleure chose à faire, surtout si l’on n’arrête pas de changer d’avis (et ça arrive forcément au fur et à mesure qu’on mûrit). Alors bon, du coup, je crois qu’une décision s’impose : cette année, je ne ferai aucun effort pour tenir mes bonnes résolutions. Avec un peu de chance, celles que je prendrai l’année prochaine ou celle d’après finiront pas annuler celles-ci…et j’aurai tout gagné ! ^^

11 comments

  1. abcemploi says:

    En tous les cas, il y a des résolutions qui font marcher le commerce comme pour arrêter de fumer, à chaque de début d’année on a droit aux pubs des patchs, des cachetons pour arrêter de fumer, aussi pour les régimes (enfin c’est presque toute l’année quand on pense à l’été…), les résolutions c’est un vrai bussiness.
    Bon cela dit, mes meilleurs voeux à toutes.

  2. La belle bleue says:

    Tu as bien raison, puis c’est has been :)

    Quand je me souviens de mes résolutions de quand j’étais au collège:
    - avoir des bonnes notes (note bien la nuance, « avoir des bonnes notes » et non « travailler plus pour améliorer mes résultats », bah voyons)
    - maigrir (et non « arrêter de mettre mon argent de poche en bonbecs achetés au kiosque à côté du collège »: quoique, comme tout le collège me sautait dessus, finalement je ne mangeais pas beaucoup de bonbons)
    - avoir un copain (bah, déjà si j’avais pris celle de changer de look, ça aurait pu se faire)

    Bon, maintenant, je décrète que les filles sont parfaites (sauf les pimbêches, mais nous sommes trop classes pour leur adresser la parole). Donc les résolutions, c’est rigolo à 12 ans, mais après c’est chiant :)

  3. Pipelette Attitude says:

    Amen !!!
    J’ai tjs pensé que les résolutions ne servaient à rien. Ah si, juste peut-être, pour se donner bonne conscience en début d’année. Histoire de faire table rase de ce qui s’est passé l’année d’avant. Un peu comme quand on va à confesse LOL
    En attendant, très bon article…

  4. Morgane says:

    Bonne résolution de l’année : Pro-fi-ter de chaque instant, avant la fin des cahuètes ^^

    Bonne année à toi ^^ ♥ ! Te souhaite le meilleur …

    Des bisous, m.

Laisser un commentaire