Décidément, je ne suis vraiment pas du matin

C’est un fait, il faut que je l’accepte, je crois que ce n’est pas dans mes gènes. Moi, je suis plutôt un papillon de nuit. J’aime me coucher tard et c’est vers la deuxième partie de la journée que je me sens en pleine forme.

Il m’arrive régulièrement de retourner toute la maison vers 22h, lorsque je pars en quête d’un objet mal rangé ou que je souhaite tout simplement débuter mon nettoyage de printemps. Parfois, lorsque je suis plongée dans la lecture d’un livre passionnant, je suis capable de lire jusqu’à une heure (très) avancée de la nuit juste pour le plaisir de le finir avant de m’endormir.

C’est si bon ! Enfin, si l’on ne pense pas aux conséquences que cela aura le lendemain matin. Car là, par contre, c’est une toute autre histoire. A chaque fois que le réveil sonne, mon corps refuse tout simplement de bouger. L’esprit embrumé, j’ai déjà moi-même du mal à savoir où j’habite, alors forcément, il devient difficile de me lever rapidement.

Je ne compte pas les fois où je n’ai pas entendu le réveil, celles où j’avais oublié de le brancher dans ma folie nocturne ou encore celles où j’éteins machinalement l’appareil au son strident, histoire de pouvoir me reposer un petit peu plus. Passé ce moment de léthargie abusive et quand je reviens enfin à moi, furieuse d’être en retard, je maudis mon métabolisme et me promets à moi-même de me coucher à 21h le soir venu.

Le problème, c’est que je ne parviens pas à tenir parole ! A 21h, c’est comme s’il était 17h pour les gens « normaux ». Vous auriez envie de vous coucher à cette heure-là, vous ? Toutefois, j’ai du modérer ma folie de la nuit lorsque je me suis installée avec mon homme il y a quatre ans de cela. Car lui, c’est tout le contraire de moi.

Il aime se lever tôt, très tôt, parce que selon lui, « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » (ce qui n’est pas dénué de sens…). La sonnerie du réveil n’a pas le temps de retentir plus d’une fois que le lève-tôt a déjà ouvert les yeux, sauté sur ses deux pieds après un furtif baiser pour me réveiller et est parti me préparer le petit-déjeuner. Comme il commence à me connaître, il vient à peu près toutes les 3 minutes me dire avec douceur « ma chérie, c’est l’heure » pour que je ne me rendors pas – même si la tentation est très très grande.

Pendant que je me lève les yeux embués de sommeil en marchant au radar dans le couloir, que je n’ai surtout pas envie d’articuler quoi que ce soit et que je tente juste d’émerger doucement, mon homme est totalement surexcité. En pleine forme, il n’arrête pas de parler – lui qui le soir s’endort à moitié sur sa chaise quand je serai capable de partir en boîte sur un coup de tête –, prévoit avec entrain et enthousiasme sa journée et me sollicite régulièrement alors que je me contente de grogner.

Depuis que nous vivons ensemble, je me suis plus ou moins adaptée à son rythme, car vivre en décalé tous les jours, ce n’est pas très marrant. Toutefois, malgré tous mes efforts pour devenir une lève-tôt, j’ai du mal à suivre le haut niveau de mon homme…surtout lorsqu’il décide de partir faire un footing d’une heure à 6h du mat’, après avoir avalé pour tout petit déj’ une banane et un verre de jus d’orange. Vous êtes d’accord avec moi, il me met tout de même la barre assez haute, là, non ?!

18 comments

  1. isa says:

    Du matin ! Mais je ne me couche pas non plus comme les poules … En fait, cela dépend de la journée du lendemain. Quand je sais qu’elle va être plutôt cool, sans grosse réunion, j’ai tendance à veiller en me disant que je me coucherais plus tôt le lendemain !

  2. So busy ! says:

    Ah oui, t’es une petite maline toi en fait, c’est vrai que si je prenais comme toi la peine de vérifier mon planning du lendemain avant de veiller si tard, j’aurai moins de mauvaise surprise au réveil !
    Je crois que je vais suivre ton exemple, je serais peut-être plus sage comme ça ! :)
    Passe une bonne soirée, Isa, bisous à toi !

  3. Marie-Do Ado Mode d'Emploi says:

    Je me suis bien marrée, car j’avais l’impression que tu parlais de mon couple, cela fait 22 ans que je me couche tard pendant que lui est déjà au lit ou dort devant la télé, et que lui est frais et dispo à 6 heures du matin alors que moi je maudis ce réveil qui sonne. En revanche moi je suis obligée de me lever car mon train n’en a rien à faire que je sois une couche tard.

  4. Bernadette says:

    Ton homme/mon homme et Toi/Moi : même combat …. Il ne supporte pas mon hyper activité du soir et il me fatigue d’être de trop bonne humeur au lever !!! Mais là, je dois avouer que le footing à 6 heures du matin, c’est juste inhumain!!! ;-)

  5. Eva Cordel says:

    Bonjour, je pense avoir trouvé la parade pour se coucher avant 23h : avoir des chats ! Les miens (3) se chargent de me rappeler dès 19h qu’il est temps de défaire le lit, vers 20h ils se mettent à miauler de conserve, à 21h les bêtises commencent, à 22h j’essais de les enfumer en me mettant au lit…pour lire. Las ! Chaque soir, de guerre lasse, ces tyrans domestiques finissent par l’emporter, haut la patte… Et la Lumière s’éteint à 23 h pour retrouver la paix !

  6. Ava says:

    je crois que nous avons tous nos biorythmes naturels.. je suis du soir comme toi, mais quand je faisais des compétitions d’athlétisme, je me levais le dimanche à 4/5 heures du matin.
    Récemment, en mai, mes soins en cure étaient à 6h30 : j’ai dû me lever.. mais en rentrant, j’ai repris le rythme antérieur. C’est quand même un souci pour la vie en couple. Jusqu’ici, j’ai eu la chance de tomber sur des hommes aussi couche-tard que moi !

  7. Djahann says:

    Alors chez nous c’est l’inverse ! C’est Mr qui se couche à des heures pas possibles et qui se lève donc pas avant midi ou 13h, le we. Et moi je me couche vers 23h maxi et je me lève dès 7h y compris le we (et y compris qd on sort et qu’on se couche vers 2h ! j’évite, car je sais que ma nuit va être très courte).
    Je trouve ça très embêtant qu’on ai pas le même rythme. le we, on ne fait pas gd chose ensemble. Et pas gd chose tout court, car il y a certaines sorties qui sont mieux tôt le matin (marché, vide grenier, plage les jours de canicule…).
    Mais je sais bien qu’il ne changera pas, tout comme toi tu ne peux pas radicalement changer de rythme !

  8. Ragnagna says:

    On est tous les 2 des veille-tard mais on déteste se lever tard et on a pas du tout la même réaction à la sonnerie du réveil, lui laisse bipper 30 minutes avant de se lever et ça ça me fout en rogne dès le réveil!!

  9. So busy ! says:

    @ Marie-Do : mdr, ça ne me rassure pas vraiment quant à notre capacité à nous adapter au rythme l’un de l’autre… ^^ Comme tu dis, le pire c’est qu’il faut se lever quand même car le boss, le train, la réunion, aucun ne fait d’effort pour changer d’heure juste pour nous, donc on se fait un peu avoir…fait pas bon être couche-tard, en fait ! Passe une très belle journée, des bisous à toi

    @ Bernadette : aaaah, ça me rassure, même pour toi qui est du matin, c’est dur ! Je me sens moins seule, parce qu’il a déjà réussi à m’y traîner une fois, j’ai cru que j’allais faire une syncope…ou comment commencer sa journée en beauté ! :) Par contre, pour ta bonne humeur, c’est plutôt une qualité assez précieuse quand on voit tous les râleurs dehors…alors tant mieux pour toi ! ;)

    @ Eva Cordel : ah oui, effectivement, le fait d’avoir des chats apparaît comme une solution assez imparable ! :) Il faudra que j’y pense…le seul truc, c’est que les animaux et moi, ça fait 15, mais à part ça… :)

    @ Ava : oui, c’est vrai que notre corps s’adapte assez facilement à ce que l’on a à faire, si pendant deux semaines on décide de se lever à 6h, à la fin on prend le rythme et c’est moins difficile. Mais je crois que tu soulèves le point le plus important : c’est quand on n’est pas du tout calé sur le même rythme que notre moitié ! Tant mieux si tu as pu vivre avec des hommes qui avaient à peu près le même que toi, ce doit être bien moins fatiguant ;)

    @ Djahann : c’est sûr que dans ce cas-là, c’est difficile de se planifier beaucoup de choses communes sur la journée. Personnellement, je me lève plus tard que mon homme mais disons qu’il fait un effort pour rester au lit jusqu’à 8h/8h30 le dimanche quand on a fait la fête la veille, et je fais un effort pour me lever. Mais comme tu dis, il y a un rythme personnel contre lequel on ne peut pas grand chose : on n’a pas tous besoin du même nombre d’heures de sommeil, certains s’endorment juste après avoir posé la tête sur l’oreiller tandis que d’autres non, etc. Quoi qu’il en soit, comme je t’envie ! Te lever tous les matins à 7h quelle que soit l’heure à laquelle tu t’es couchée la veille, le bonheur ! Tu dois faire beaucoup de choses de tes journées…

  10. So busy ! says:

    @ Ragnagna : ah, bah au moins vous êtes des lèves-tard tous les deux, c’est déjà ça de pris ! Mais par contre, je crois que c’est ça le pire du pire, c’est le temps qu’on met à se réveiller totalement : ce n’est jamais le même d’une personne à l’autre, et chacun a une méthode différente pour émerger…et ces méthodes sont d’ailleurs parfois incompatibles ! Pas facile la vie de couple… :)

  11. Fanny says:

    Je suis comme toi, je suis du soir. J’ai pourtant tellement essayé de me caler comme les gens « normaux », ya rien à faire, je redécale tout le temps. En plus quand je travaille je suis mille fois plus productive la nuit, j’adore ce calme tout autour.

    Mon homme est plus ou moins comme moi, quoique j’aime me coucher encore plus tard que lui. Comme ragnagna le mien laisse donné 3 minutes le réveil le matin, je déteste ça !

  12. So busy ! says:

    Mdr je crois que quoi qu’on fasse, on ne fera jamais partie des gens « normaux » toutes les deux alors ! :) Moi aussi, même quand je fais des efforts pour me caler comme il faut aux bonnes heures, ce n’est pas la peine, à la première occasion je me remets au rythme antérieur… Et moi aussi, je suis dix fois plus productive le soir ! Il faudrait presque qu’on voit pour travailler en horaires décalés, en fait…^^

  13. Noé ♠ says:

    Je suis également un papillon de nuit. Impossible de me parler le matin. Le soir par contre, je vais jusqu’au bout de la nuit comme on dit !
    Ton article m’a fait sourire , un plaisir de te suivre ! :D

  14. So busy ! says:

    Je te remercie pour ton gentil commentaire, Noé, je suis flattée si mon article t’a plu. Et je crois qu’on est pareilles, je ne supporte pas non plus qu’on me parle le matin ! Au grand désespoir de mon homme… :)

  15. Delphine says:

    Je suis exactement comme toi ! Impossible d’arriver à me coucher tôt le soir… sauf que je commence le travail très tôt le matin et c’est donc très compliqué de me lever le matin. Chaque matin, je me fais la même promesse « ce soir, je me couche tôt », mais, arrivé le soir, il y a toujours beaucoup mieux à faire que de se coucher… la preuve !!! Du coup, je me rattrape le week-end, en faisant des bonnes grasses mat’ ! Bonne nuit, et bon courage avec ton homme speed dès le matin !

  16. MELODY says:

    Coucou ma belle !!!

    Je passe rattraper mon retard, ben vi je suis pas passée pendant un jour ou deux alors je repasse laisser un ti mot partout où je ne suis pas passée :D

    A ce niveau on s’entendrait très bien, je suis comme toi ! J’ai du mal à me lever tôt le matin et à ma coucher de bonne heure le soir.

    Avec mes ti lous j’ai du apprendre à émerger vite le matin, mais le soir pas moyen de dormir de bonheur, même si je me mets dans mon lit !

    Un pile électrique dès le matin ton homme on dirait ! Parfois, j’aimerais être aussi pimpante le matin xD

    Gros bisouxxx ma belle !

  17. So busy ! says:

    @ Delphine : oui, je suis d’accord avec toi, on se le dit qu’il faut se coucher tôt pourtant, mais il faut croire qu’on n’a pas vraiment de volonté car moi c’est pareil, ça ne marche pas vraiment…je ne suis pas assez sérieuse, manifestement ! Je survis aussi grâce aux grass’ mat’, mais bon, j’ai l’impression de toujours avoir un cran de retard…allez, bonne résolution du jour, ce soir je me couche à 20h ! (Comme ça, peut-être qu’à 23, je serai au lit ;) ).

    @ Melody : t’es trop mignonne ma belle, oui, je vois ça, tu me laisses des commentaires partout partout, tu es adorable ;) (et consciencieuse, tu fais ça avec ordre et méthode et tout, c’est super agréable, merci beaucoup !).
    Comme d’habitude, on s’entend bien sur ce point, (décidément !). C’est sûr que quand j’aurai des enfants moi aussi, je vais devoir assurer le matin…aïe ! Je vais en profiter un petit peu tant qu’il est temps ! Et moi aussi j’aimerais être aussi pimpante que mon homme, ça ne pourrait pas me faire de mal…
    Bisous à toi, ma jolie Melody ! Et passe une excellente fin de journée ;)

Laisser un commentaire