De la nécessité de réviser son anglais avant de partir à l’étranger

Aujourd’hui, j’ai très envie de vous raconter une anecdote qui m’a fait hurler de rire hier soir. C’est Martine, une amie de la famille, qui a récemment connu les joies de la communication avec les natifs Suédois…et manifestement, ce n’était pas une mince affaire !

Elle et son mari – qui, lui, parle un anglais très correct – sont allés en Suède pour rendre visite à leur fils, expatrié là-bas. Il faut savoir que la langue officielle est bien sûr le suédois, mais est tout de suite suivie par l’anglais et tout le monde, petits et grands, parlent cette langue à la perfection.

Persuadée de savoir se débrouiller avec les quelques rudiments qu’il lui restait de ses lointaines études, notre sympathique maman quitte d’un air décidé l’appartement pour une bonne balade dans les rues de la ville dans le but d’aller acheter des viennoiseries locales. Son mari, son fils et sa belle-fille ont tenté de la retenir, mais pour vous qui ne la connaissez pas, croire que l’on peut dissuader Martine de faire quelque chose qu’elle s’est mise en tête, c’est croire au père-noël !

Bref, voilà la Martine partie seule dans une ville inconnue, avec des panneaux apparemment incompréhensibles et sans âme qui vive dans les rues. Seulement, Martine s’est vite rendue compte qu’elle n’avait pas de monnaie dans son portefeuille et qu’il lui fallait absolument trouver un distributeur pour retirer de l’argent.

Passablement agacée par ce contretemps, elle croise enfin une femme au loin, se précipite donc pour l’interpeller et lui crie une fois devant elle : « I want monnaie ! I want monnaie ! ». La dame a pris un air effaré et est retourné sur ses pas le plus vite qu’elle a pu.

Martine, elle, a été surprise de voir une telle réaction, mais a fini par abandonner sa recherche et par revenir à l’appartement bredouille. Ce n’est qu’après avoir fait le récit de ses mésaventures et vu les trois membres de sa famille éclater de rire qu’elle s’est dit qu’elle avait fait une bourde.

Mais, elle le répétait encore hier avec un air désolé, « je ne savais pas, moi, que « monnaie », ça voulait dire aussi « argent » en anglais…». Elle qui s’offusque souvent de voir des gens faire l’aumône de façon agressive et insistante, c’est exactement ce qu’elle a fait sans le vouloir, la pauvre !

15 comments

  1. So busy ! says:

    Mdrrr, ah oui moi aussi je la visualise trop bien cette pauvre dame, elle n’a rien du comprendre à ce qu’il lui arrivait, et puis elle a du flipper à mort ! La pauvre… :)

  2. So busy ! says:

    Ah, je te comprends, moi aussi ça m’arrive sans arrêt des moments de solitude comme ça ! Donc je compatis complètement…heureusement que l’amie en question est une blagueuse qui voit les choses du côté positif, elle l’a pris à la rigolade. Il vaut mieux en même temps !

  3. So busy ! says:

    Je te remercie Esther ! Comme tu dis, ça devait être marrant à voir…la pauvre dame, tout de même, elle n’a pas du resortir de sitôt !! Bonne soirée à toi, bisous !

  4. So busy ! says:

    Ah oui, moi aussi ! Je la visualise bien…la pauvre, elle a du avoir la peur de sa vie : le coeur qui bat à 100 à l’heure, la chair de poule, la totale quoi ! Elle s’en rappellera, des Français… :)

  5. abcemploi says:

    Oui j’imagine la scène !!! C’est trop marrant! Par contre je n’aurais pas voulu être ni cette brave Martine qui désespérément cherche à se faire comprendre, ni la pauvre dame qui se voit presque aggressée. C’est clair que bien maîtriser l’anglais c’est bien utile (voir indispensable)lorsque l’on voyage.

  6. So busy ! says:

    @ abcemploi : oui, comme tu dis, ça a du être tordant, en tout cas moi j’ai ri aux larmes lorsqu’elle nous a raconté l’histoire avec son air mi-étonné mi-boudeur…
    Et c’est sûr que lorsqu’on part dans un pays étranger, il vaut mieux connaître les mots de base en anglais pour pouvoir se débrouiller, car sinon, bonjour les quiproquos ! (comme là, d’ailleurs !)

    @ GoldenParty : ah oui oui, elle a filé plus vite que son ombre. En même temps, tu as raison, c’est vrai que si quelqu’un m’agressait à moitié de la sorte dans la rue, et pour de l’argent qui plus est, alors là je cours comme un lapin, c’est clair ! :)

  7. MELODY says:

    Coucou par ici !

    Comme j’ai bien rit en pensant à cette dame, la pauvre !
    Du coup pas de viennoiseries !

    Je me demande si j’aurais fait mieux, j’ai des bases d’anglais mais les mots sortent moins facilement dans certaines circonstances.

    Gros bisouxxx ma belle coupine ♥♥

  8. So busy ! says:

    Oui, c’est sûr que même quand on maîtrise, c’est parfois difficile de s’exprimer dans une langue étrangère, surtout quand on est un peu pris au dépourvu…
    Bisous à toi ! ♥

Laisser un commentaire