Une heureuse découverte

Comme je le disais hier, ce qu’il y a de bien avec la blogosphère, c’est que l’on peut faire des rencontres très inattendues. Que ce soit par le biais de commentaires bienveillants déposés à la suite de nos articles ou bien lors de visites au hasard de la sélection Hellocoton ou des blogrolls sur nos blogs préférés, découvrir des ambiances, des atmosphères qui nous correspondent, c’est toujours extrêmement plaisant.

Et lorsque, en creusant au-delà de ces premières impressions, on discute en privé avec la blogueuse en question, découvrir une personnalité et des valeurs que nous partageons en tout point, c’est tout simplement un bonheur sans nom.

Tout d’abord, parce qu’il est toujours agréable de se faire des copines avec lesquelles ont a un certain nombre de points communs. Mais aussi et surtout, parce qu’on voit bien là la magie de la blogo. On s’aperçoit que des personnes d’horizons très différents, qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées dans la vie réelle et se seraient croisées dans la rue sans même se retourner peuvent être beaucoup plus proches l’une de l’autre qu’elles ne s’en seraient doutées.
La magie de la blogo, je l’ai entre autres ressentie il y a quelques semaines. En effet, après quelques messages échangés avec Sabrina, deux ou trois blagues, plusieurs emails puis un long échange téléphonique, j’ai pu me rendre compte que cette jeune femme-là avait quelque chose, quelque chose d’assez peu commun : cette jeune créatrice est une passionnée.

Plus jeune, elle ne parlait que de mode, de couture, de créer des vêtements. Hélas, une école de mode, ça coûte très cher. Elle a donc dû renoncer à son rêve et poursuivre son chemin, puis trouver ce qu’elle appelle un travail « alimentaire ». Mais une passionnée ne baisse pas les bras pour si peu ! Sabrina s’est mise à créer des vêtements, pour elle au début, puis pour sa sœur, et pour toutes ses copines, enthousiasmées par son travail.

Devant un tel succès, son mari et sa sœur l’ont encouragée de toutes leurs forces pour qu’elle saute le pas et crée sa marque. C’est ce qu’elle a fait voilà un an, et ce fut le début de Lace Factory. Ce qui m’a le plus frappée, dans son discours, c’est vraiment son côté pétillant et son enthousiasme : on voit bien que Sabrina ne crée pas des vêtements pour la gloire. D’ailleurs, elle le dit très bien : « Mon but n’est pas de faire fortune, mais vraiment de vivre de ma passion tout en faisant plaisir aux gens. Si des personnes achètent mes créations et me disent qu’elles sont accessibles et que mon travail leur plaît, alors j’aurais gagné ».

Elle m’a même confié, entre deux éclats de rire, que certaines de ses clientes lui avaient conseillée de vendre ses créations au moins trois fois plus cher que le prix qu’elle annonçait. « Tu es une créatrice, une robe à 160€, ça se vendra sans problème ». Sauf que Sabrina, une telle remarque, ça l’a choquée. Car elle n’envisage pas sa passion comme un investissement, mais bien comme un moyen de vivre de ce qu’elle aime.

Et vu les jolies choses qu’elle crée et qu’elle propose dans son e-shop, on voit vraiment que ça lui plaît J Je trouve qu’il n’y a rien de plus précieux que des gens passionnés et qui ont le courage de suivre leurs envies. C’est ce qu’a fait la pétillante Sabrina, en apportant son pep’s et sa touche colorée sur la blogo. Continue à créer, Sabrina, et longue vie à Lace Factory !

*Et pour celles qui veulent voir des photos de ses magnifiques créas, on organise un chouette concours sur le So Busy Girls pour gagner une jolie pochette moustaches ! Allez vite vous inscrire, ça ne prend que 30 petites secondes ;) Bonne chance à toutes ! 

Vous aimerez peut-être aussi :

6 comments

  1. abcemploi says:

    Ah superbe aventure ! je lui souhaite beaucoup de succès. Les gens qui vont au bout de leur détermination, j’aime ça.

Laisser un commentaire