La CC Cream Second Life d’Alorée, et BIO s’il vous plaît !

Bon, je le reconnais, j’arrive un peu après la bataille… j’ai reçu ce mignon petit tube il y a un moment déjà, mais le boulot a empiété sur le temps que j’accorde à mon blog ces dernières semaines, et voilà pourquoi je ne vous en parle que maintenant.

J’étais ravie de pouvoir tester ce produit car, d’une part, je commençais à sincèrement me demander si toute cette histoire de CC Cream n’était pas que du battage marketing en puissance pour nous vendre d’énième pseudo soins tout en un, et d’autre part, j’avais lu un avis très très négatif sur ce produit, j’étais donc curieuse de voir ce que cela donnait.

Et au final, malgré beaucoup de réticences, j’ai été plutôt contente de cette découverte.

La CC Cream (Color Control) nous vient, tout comme la BB Cream (Blemish Balm) des pays asiatiques et est censée être un produit à mi-chemin entre le maquillage et le sointout en faisant un peu mieux que la BB Cream : l’idée étant de proposer un soin plus nourrissant, plus fluide et également plus couvrant tout en maîtrisant les rougeurs et autres imperfections grâce à des pigments qui s’adaptent automatiquement à la peau.

cc-cream-second-life-aloree-avis

Cette CC Cream Second Life BIO d’Alorée m’a beaucoup plu parce que, avant toute chose, c’est encore à ce jour la seule CC Cream BIO disponible sur le marché (et ça, c’est un sacré point positif pour ma part !). Elle ne contient donc aucun paraben, phenoxyethanol, PEG, ni silicone et convient donc tout à fait aux peaux sensibles (oui oui, c’est moi ! ^^).

Ensuite, son autre particularité est de contenir du C.H.C bio à base de chlorophylle de jeune pousse d’orge, du polyphénol et de la vitamine E à l’action anti-oxydante et anti-âge. Ils permettent, d’après la marque, d’unifier, de matifier la peau et d’effacer les imperfections. Cette CC Cream contient également des huiles végétales bio (pépins de raisin, olive et tournesol) et de l’eau florale bio de jeunes pousses d’orge pour hydrater la peau ainsi que des pigments et soft focus naturels pour donner de l’éclat au teint.

Au final, la crème est assez teintée et particulièrement fluide : c’est super agréable à appliquer, je trouve que cette CC Cream a une texture plus légère que les BB Cream que j’ai l’habitude d’utiliser. Par contre, il faut veiller à l’utiliser avec parcimonie et ne pas en mettre trop d’un coup, sinon, vous allez ramer pour l’étaler uniformément. Ça permet d’avoir un rendu plus naturel, je trouve, car elle redonne de l’éclat au teint et est une très bonne base de maquillage. Effectivement, les rougeurs sont bien estompées, et c’est appréciable.

Bon, je vous montre un avant-après pour que vous puissiez vous faire une idée, par contre les filles, j’ai joué le jeu à fond : ceci est ma tête au lever (ou presque), sans avoir appliqué aucun produit make-up ni rien si ce n’est ma crème de jour et mon contour des yeux (d’où les yeux embrumés, le cheveu hirsute et le teint pas réveillé). Donc forcément, j’ai un peu une tête de mort, mais j’ai un repère qui permet de vérifier si cette CC Cream fait bien son boulot de « color control » : le petit bouton rouge que j’ai sur le nez, à gauche des 2 grains de beauté – je sais, c’est précis (et oui, c’est un bouton qui m’a agacé, et que j’ai tellement malmené que je me suis retrouvée avec une petite croute bien rouge, le truc pas du tout voyant en plein milieu du nez :(). Sur le « avant », on le voit bien (et moi, je ne voyais que lui, je n’osais pas sortir de chez moi « à nue ») et sur le après, on ne le voit plus du tout ! La CC Cream a permis de bien le masquer, alors que je n’y ai même pas fait attention d’ailleurs quand j’ai appliqué cette Second Life (et, je le répète, je n’ai utiliser aucun autre produit de teint !).

test-cc-cream-aloree-avis-test

Par contre, si vous avez comme moi la peau particulièrement sèche, comme d’habitude, impossible de zapper la case « hydratation » et son soin de jour. Le packaging noir est selon moi un peu tristounet, c’est un peu dommage, mais le flacon allongé et l’embout très fin est hyper pratique à utiliser : ça se glisse parfaitement dans sa trousse de maquillage pour quelques retouches ;)

Je dois donc reconnaître que cette CC Cream est un soin agréable à appliquer, l’odeur est très discrète, on la remarque à peine, et côté carnation, le rendu me convient parfaitement : ça illumine le teint et l’unifie de manière très naturelle : à mon avis, c’est l’idéal quand on veut se donner un petit effet « bonne mine » rapide sans se prendre la tête, pour le weekend ou en vacances.

Bref, le coup de la CC Cream BIO m’avait conquise assez vite, et à l’usage, elle s’est révélée très agréable à utiliser. Juste un petit mot sur le SPF6 : bon, clairement, je ne compte jamais là-dessus pour me protéger du soleil (enfin, si on le revoit un jour celui-là !) et je préfère faire confiance à une protection solaire dédiée, mais bon, pour un indice aussi faible, je trouve que ça ne sert pas à grand-chose sincèrement… Disons que vue ma peau, ça ne me suffirait pas si j’étais vraiment exposée au soleil (vous notez l’usage du conditionnel… !).

Et vous, vous avez déjà testé les CC Cream ? Vous en pensez quoi, faux produit marketing ou vraie révolution ?

CC Cream Second Life BIO d’Alorée | 12,50€ les 13 mL (format voyage), 32€ les 40 mL | Le site d’Alorée

Vous aimerez peut-être aussi :

4 comments

  1. Catherine says:

    Elle a l’air super cette CC crème, merci pour cette revue très complète!
    En passant, je tiens présentement un concours sur mon blog (3e article), si tu veux y participer!

    Bonne journée xx

    • So busy says:

      Mais je t’en prie, avec plaisir :) Et je te confirme : cette CC Cream est très agréable à utiliser.
      Merci à toi, j’irai y faire un tour à l’occasion ;)
      Bonne journée à toi aussi !

    • So busy says:

      C’est vrai que ça me change carrément (bon, en même temps c’est pas difficile vu la tête que j’avais sur la photo « avant » au saut du lit :D) mais honnêtement, c’est bien pour le teint, ça l’unifie, et ça évite le teint blafard et les cernes de fou.

      Maintenant, faut aussi que ça aille avec sa carnation, j’imagine, sinon le rendu doit être différent.

Laisser un commentaire